Église catholique en Lozère
18 juillet 2024 |

Un camp entre itinérance et joie

Ils ont entre 11 et 17 ans. Certains sont de Lozère, d’autres de départements voisins ou plus lointains… il y a ceux qui se connaissent mais pour la majorité, ils se rencontrent pour la première fois. Comme dans la plupart des camps d’ailleurs. C’est une expérience estivale qui tranche avec le quotidien,  une véritable aventure ! Et ce camp imaginé par l’équipe de coordination de la pastorale des jeunes a marqué les esprits par son originalité.

Un site, des activités et une marche itinérante

Tout a commencé un mercredi de début juillet, sur un site exceptionnel à Lhermet-Prévenchère.

Une bonne trentaine d’adolescents a investi les lieux avec leurs sacs-à-dos et tapis de sol. Les activités ont débuté rapidement avec des aménagements pour organiser la vie sur place : montage des tentes et constructions du coin prière, de l’espace repas, d’un ponton au bord du plan d’eau pour les futurs plongeons… Quatre équipes ont été créées et la veillée a permis à tous de mieux faire connaissance et d’entrer véritablement dans l’esprit de cette aventure.

Le jour suivant a été principalement marqué par le grand jeu qui a occupé toute l’après-midi dans la forêt, suivi d’une veillée « Qui est qui ? ».

Le lendemain a eu son lot de surprises en commençant par une matinée d’initiation (ou de perfectionnement) à la pêche, suivie d’une après-midi avec un grand jeu original : Le savant-fou Trotro a fait remonter le temps à nos héros, les projetant à l’époque de Jésus. Leur mission ? Retrouver la statuette de l’âne que Joseph a sculpté pour Jésus enfant. De nombreux défis dans les rues de Nazareth ont été surmontés et la statue récupérée.

La matinée suivante a été consacrée aux préparatifs d’un tournoi de chevaliers avec création d’embarcations et d’armures. Le tournoi a opposé les équipes toute l’après-midi et c’est la Dame du Lac en personne qui a récompensé les valeureux chevaliers.

Le début de semaine a démarré sous un climat plus humide et frisquet mais qui n’a en rien entamé la bonne humeur des jeunes. Et les joies se sont poursuivies avec l’arrivée de l’âne baptisé Caramel, qui accompagne désormais nos aventuriers dans leurs pérégrinations sur les chemins de Margeride, dans la forêt de Charpal. Par ailleurs, les jeunes ont également visité une ferme à Larzallier.

Les activités du lendemain ont compté une compétition inspirée du jeu de thèque, ainsi qu’un concours cuisine.

Dimanche a été extra ! Après l’avoir préparée, toute la troupe a célébré une messe joyeuse à Chasserades.
Le déjeuner, préparé par Marie, Christine et Pierre, a été dégusté sur l’herbe. « Que du bonheur ! » Le week-end s’est achevé par une nuit d’adoration pour ceux qui le souhaitaient. 

Mardi, mercredi et jeudi ont été marqués par la randonnée. La compagnie d’un équidé est une excellente chose car son compagnonnage motive les plus jeunes.

La dernière étape de l’itinéraire s’étendait de La Bastide à Fontans. La troupe est arrivée vers 18h, les marcheurs à peine fatigués et surtout heureux.

En quatre jours d’itinérance, ils ont parcouru 54 km entre Larzallier et Fontans !

Le denier jour a été consacré au rangement du camp et à la préparation de la fin de journée pour l’accueil des parents. Les jeunes ont mis en place un petit spectacle qui racontait leur camp : drôle et plein d’imagination !

Tout le monde s’est quitté, avec un petit pincement au cœur pour beaucoup, mais le rendrez-vous est déjà pris pour l’année prochaine !

Nolwenn Bottou

Les témoignages