Collecte pour l’association Se Tendre la Main

Souvenez-vous : le 14 février dernier débutait le carême, période propice à une croissance spirituelle et aux élans de fraternité. C’est dans cet esprit que les services diocésains diffusaient largement un carnet, « Carême 2024 avec les saints », avec notamment une invitation à soutenir les écoliers de Madagascar.

Les cinq paroisses de notre diocèse ainsi que plusieurs écoles catholiques et foyers de vie pour adultes handicapés ont répondu généreusement à cet appel.  La collecte a été fructueuse en fournitures scolaires notamment (classeurs, stylos…), cartes, prières et sommes d’argent.

Le jeudi 2 mai, le président de l’association « Se tendre la main » a rencontré les services diocésains et récupéré avec enthousiasme ce petit trésor. Ce fut l’occasion de mieux connaître cette association créée en 2000 (en prolongement d’un projet des Scouts de France initié en 1997). « Se Tendre la main » est la principale ONG spécialisée dans la construction d’écoles sur l’île de Madagascar, tandis que la moitié des enfants n’est encore pas scolarisée et reste soumise à une grande misère. Des dizaines de bâtiments ont été réalisés, aux normes anticycloniques, pour la scolarisation de près de 11.000 enfants. En outre, le travail de cette association est conduit en partenariat étroit avec les entreprises autochtones, tout en contribuant au développement économique local.

Au regard des sœurs et prêtres malgaches qui enrichissent de leur présence active et quotidienne la vie du diocèse de Mende et considérant également que le président de l’association est cévenol, l’implication diocésaine dans ce projet est d’autant plus évidente.

La collecte de ce carême 2024 sera acheminée par les responsables de « Se tendre la main » et le financement sera fléché pour monter une opération spécifique (qui sera choisie en concertation avec les services diocésains et annoncée prochainement).

Pour l’heure, grâce à Dieu et à la mobilisation de tous, l’Église de la Lozère peut être heureuse de tendre la main à Madagascar et prier pour sa population comme pour les bénévoles dévoués de l’association « Se Tendre la main »

— Olivier Nollen, service catéchèse du diocèse de Mende