Menu
En ce moment

À Mende

Parmi d’autres catéchistes, Amandine Lange, Marie-Jo Soulier et le père François de Froberville accompagnent cette année des enfants en catéchèse de plusieurs niveaux.

Pour le CE2, c’est année est particulièrement importante car elle prépare à la première communion, et pour la plupart d’entre eux, ils vivent leur première demande de pardon.
Pour les accompagner, Amandine m’explique que son équipe et elle se sont beaucoup appuyés sur les outils et les liens proposés par le service de la foi du diocèse, comme par exemple les ressources du site Théobule. Les contenus riches et variés, ont permis à l’équipe de sélectionner des jeux, vidéos et activités qui ont été d’un grand intérêt pour aider les enfants à mener une réflexion sur la période précédant Pâques, importante pour eux en vue de la préparation au sacrement du pardon et à la communion.

Le lien s’est poursuivi avec les familles par mails interposés et parfois le téléphone. Le travail à faire est envoyé avec une partie de réflexion, une prière, activités et vidéo…Ces échanges créent des petits bonheurs. Il y a des appels réguliers avec certains et des liens d’amitié se tissent. Il peut aussi survenir une situation particulière qui engendre un accompagnement spécial, plus personnel. C’est arrivé notamment avec le décès d’un membre d’une famille.

En tant qu’enseignante, Amandine apprécie vraiment le travail en groupe et le lien avec les enfants. Celui correspond bien. Elle souligne toutefois les incertitudes face aux communions qui devaient avoir lieu et la reprise ou non à venir des rencontres caté. Mais pour le moment, on peut se réjouir de ce qu’il n’y ai pas eu de rupture et que le lien avec les familles se fait plutôt bien.

Au Chastel-Nouvel

Le confinement n’a pas réussi non plus à faire cesser la catéchèse sur le Chastel-Nouvel. Maryse Arnoux, catéchiste au sein du village, s’est organisée pour que les enfants puissent poursuivre leur progression avec le parcours d’année Promesse de Dieu.

Pour cela, chaque lundi, elle envoie par mail l’Évangile du dimanche avec un petit commentaire explicatif. Elle essaie de rendre concret les thèmes abordés dans l’Évangile en faisant des parallèles avec des situations d’aujourd’hui. Elle précise aux parents les exercices à faire dans le livre et fournit les éléments nécessaires pour guider la réflexion et les activités à réaliser ensemble à la maison.

Pendant la semaine sainte, elle a partagé aux familles les vidéos du père Pierre-Yves Girod. Un bon support pour les jeunes, à la fois ludique et profond.

Elle a proposé également un bricolage pour que les enfants fabriquent eux-mêmes un dizainier. Et de son côté, Maryse a confectionné à chacun une croix qu’ils pourront ajouter à leur dizainier. Elle leur remettra après le confinement.

Dans un village, on se connaît bien du fait de la proximité. Il y a des liens particuliers. Des dessins ont ainsi été envoyés par La Poste avec des chocolats de Pâques.

Aujourd’hui par contre, tous s’inquiètent pour les sacrements. Des enfants préparent notamment leur première communion. Mais à l’heure actuelle, on ne peut pas encore donner de réponse.

Propos recueillis
par Nolwenn Bottou