Église catholique en Lozère
11 mai 2022 |

Talenthéo : deux jours (re)dynamisants

Les 11 et 12 décembre, Mgr Bertrand a rassemblé les curés, diacres et laïcs des équipes d’animation paroissiale des cinq paroisses ainsi que les responsables des services diocésains pour une session Talenthéo.

Talenthéo est un réseau de coachs professionnels chrétiens dont la mission est d’accompagner bénévolement des prêtres, des évêques, des supérieurs de congrégations et leurs équipes pour renforcer leur vision et leur leadership pastoral au service de la croissance de communautés de disciples-missionnaires.

Cette session s’inscrit dans la dynamique de synodalité voulue par le pape François pour l’Église et dans la dynamique missionnaire de notre Église en Lozère. En voici le compte-rendu réalisé par Corinne Cuisance, responsable diocésaine de la formation.

La première journée a débuté par une entrée en matière surprenante : nous avons dû, par petits groupes, dresser les 1001 manières d’être des services inefficaces, inutiles et coupés du terrain. De fait, cela nous a permis de pointer également ce qui prime.

Identifier les 1001 merveilleuses façons d’être :
  • des services diocésains inefficaces, inutiles et coupés du terrain,
  • des EAP inefficaces, sans saine collaboration prêtres/laïcs
  • des petits groupes travaillant en silo ….

Unanimement, les meilleures façons sont de ne pas prier et de ne pas écouter…

Pour permettre à l’Église de croître, attardons-nous sur les 5 essentiels :

L’Église est naturellement faite pour croître :

« Il en est du Royaume de Dieu comme d’un homme qui aurait jeté la semence en terre. Il dort, il se réveille, la nuit et le jour, et la semence germe et grandit sans qu’il sache comment. D’elle-même la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi ; ensuite l’épi se remplit de blé. Dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est à terme. »   Mc 4, 26-29

Cette croissance est accomplie par Dieu « JE bâtirai Mon Église ». Notre part est d’assurer à l’Église un environnement favorable à la croissance.

Le Christ nous indique lui-même 5 essentiels d’une fécondité :

Prière : Je découvre l’amour de Jésus pour moi, je Le loue, je Le célèbre. Je me reconnais créature et enfant de Dieu.

Évangélisation : Apôtre du Christ, j’adore et je glorifie Dieu. Je me laisse toucher par la Parole de Dieu. « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur »

Fraternité : Je fais l’expérience d’une vie fraternelle, en communion avec mes frères et sœurs en Christ.  « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »   Mt 22,37-40

Service : Avec charité, je me fais serviteur, je discerne mes charismes et je m’engage pour la mission« Allez donc : de toutes les nations faites des disciples »

Formation : Disciple du Christ, j’approfondis mon intimité avec le Christ. « …leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. »   « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » Mt 28,18-20

La conversion pastorale passe par la conversion personnelle, 3 étapes à ne pas manquer :

1- Conversion de la personne

Nous ne pouvons pas prêcher la conversion sans nous convertir nous-mêmes chaque jour. (Redemptoris Missio, 47)

2- Conversion du rôle du pasteur

Berger des fidèles Pasteur qui “ fait ” des disciples-missionnaires

“ Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. ”  (2 Th 2,2)

3- Conversion du style relationnel prêtres-laïcs

Leadership isolé Coresponsabilité en communion

La sainte insatisfaction ou orientation de cœur :

« Or vint le jour où Moïse, qui avait grandi, se rendit auprès de ses frères et les vit accablés de corvées. Il vit un Égyptien qui frappait un Hébreu, l’un de ses frères. »  (Ex 2, 11)

Moïse a le cœur qui saigne quand il voit ses frères hébreux persécutés par les égyptiens; c’est une insatisfaction humaine, qu’il ne saura d’ailleurs pas contrôler puisqu’il tuera l’égyptien.

Cependant, Dieu va utiliser cette insatisfaction, la purifier pour en faire une sainte insatisfaction, qui sera le moteur du ministère de Moïse lorsqu’il devra conduire les Hébreux hors d’Égypte.

  • Nous aussi, nous avons des orientations de cœur, des causes qui nous touchent particulièrement : secours des pauvres, attention aux malades, éducation des enfants, évangélisation etc. Écoutons notre orientation de cœur et demandons à Dieu de les purifier pour en faire une sainte insatisfaction qui nous motivera dans notre engagement.
  • Faire mémoire de la façon dont le Seigneur est venu vous prendre aux tripes, au plus profond de vos entrailles, en creux et qui se déploie encore jusqu’à aujourd’hui.
  • Puis pensez à tous ceux avec lesquels vous coopérez aujourd’hui, dans l’environnement qui est le vôtre. Commencez à discerner ce qui fait leur sainte insatisfaction. Comment permettre à chacun de déployer ce moteur initial ?

Quelle Église voulons-nous construire ?

Imaginons l’Église de Lozère en 2032 avec nos plus folles espérances.

 Chaque paroisse, ainsi que l’équipe des services diocésains à imaginer l’avenir, avec une folle espérance !

A été imaginé une équipe diocésaine constituée des 5 essentiels qui allait au contact des paroissiens en les impliquant dans la vie du diocèse. Aller au plus près de chacun dans un esprit synodal…

Recherchez dans votre histoire 1, 2 ou3 expériences réussies de pastorale : les raconter….

  • Quelles actions avons-nous réalisées ?
  • Tirez – en les clés du succès.
  • Qu’est ce qui a bien fonctionné ?
  • Qu’est ce qui fait que cela a bien marché ?
  • Comment les reproduire aujourd’hui ?
  • Comment les amplifier ?

Repérez si certains des 5 essentiels sont présents.