Menu
En ce moment
Information

Mendiants du salut

« Nous sommes ici pour mendier le salut ». Ainsi s’est exprimé le Pape François, au cours de son homélie pour la 2ème journée mondiale des pauvres, le 18 novembre dernier. Mendier, c’est « tendre la main », non pas tant pour recevoir une pièce que pour vivre une rencontre et se sentir appartenir à la même humanité.

« Les pauvres sont l’Église », disait déjà le Père Joseph Wresinski, fondateur du mouvement Aide Toute Détresse Quart-Monde. Quand nous rencontrons en vérité des très pauvres, quand nous nous laissons déranger et évangéliser par eux, nous nous découvrons plus humbles et plus humains. Avec eux, nous tendons la main vers Dieu. Avec eux, nous désirons être sauvés d’un système qui nous pousse au repli égoïste et à l’indifférence.

Dans nos ténèbres, les lumières de l’Avent vont peu à peu nous conduire vers ce Dieu qui, le premier, nous tend la main. Pour les mendiants du salut que nous sommes, retentira bientôt cette nouvelle dans la nuit : « Aujourd’hui, vous est né un Sauveur ! ».

Préparons-nous donc ! Préparons nos familles, nos églises et nos communautés à l’accueillir.

François Durand
Administrateur diocésain