Menu
En ce moment
Flash

Incendie à la cathédrale Notre-Dame de Paris :
Déclaration de Mgr Benoît Bertrand

L’évêque de Mende Mgr Benoît Bertrand, devant les images terribles de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, manifeste sa profonde émotion aux catholiques du diocèse de Paris.

Il dit sa tristesse en communion avec celles et ceux qui sont sensibles à ce monument symbolique de notre patrimoine national.

Demain, Mgr Bertrand sollicitera un rendez-vous avec Madame la Préfète de la Lozère et Monsieur le Colonel des Pompiers de Mende pour savoir quelles mesures de sécurité sont à prévoir concernant la cathédrale Notre-Dame et Saint-Privat de Mende.

Comme Nantais, il se souvient de l’incendie de la cathédrale de Nantes en 1972 et de l’incendie plus récent de la basilique Saint-Donatien.

A Mende,
Lundi 15 avril 2019

 

Information © N.BOTTOU - Mgr Benoît Bertrand

Message de Mgr Bertrand

L’Église de la rencontre…

Depuis son ordination épiscopale du 3 mars dernier, votre nouvel évêque part à la rencontre… La rencontre, tout d’abord, des prêtres… C’est tout à fait normal, ils sont ses premiers collaborateurs ; rencontre des diacres permanents et de leur famille, rencontre des consacrés, des laïcs en mission d’Église et des principaux responsables de l’Église diocésaine… Durant les dimanches de carême, j’ai découvert avec bonheur les cinq paroisses lors des messes dominicales. Ce n’est qu’un tout premier contact mais quelle grâce ! J’ai souhaité aussi, assez rapidement, aller me présenter à quelques responsables de la société civile à Mende et en Lozère. Partout, je suis fort bien accueilli. Merci à tous, de votre disponibilité et de votre hospitalité.

« Partir », « sortir », ces verbes reviennent à de nombreuses reprises, dans les textes du pape François. La pastorale ordinaire doit être, dit-il : « Plus expansive, ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de sortie ». Il s’agit donc d’aller à la rencontre avec au cœur une grande qualité d’attention, de dialogue, d’entrer dans une conversation en réalisant ce que le pape appelle « la révolution de la tendresse ».

Dans son exhortation apostolique La joie de l’Évangile, il précise encore : « L’Évangile nous invite toujours à courir le risque de la rencontre avec le visage de l’autre, avec sa présence physique qui interpelle, avec sa souffrance et ses demandes, avec sa joie contagieuse». Mais cette rencontre missionnaire suppose, bien sûr, l’autre rencontre primordiale avec le Christ. Celle-ci nous conduit « au-delà de nous-mêmes pour que nous parvenions à notre être le plus vrai. Là se trouve la source de l’action évangélisatrice ».

Au seuil de cet épiscopat pour vous, une conviction m’anime. C’est en étant profondément humains, fraternels et amicaux que les cœurs s’ouvrent à l’Evangile. Que ce temps du carême nous donne aussi d’en faire l’expérience heureuse, humble et audacieuse. Tous, je vous invite pour la messe chrismale en notre cathédrale à Mende, le mardi 16 avril à 18h. Nos rencontres prennent origine en Celui qui nous appelle et nous envoie. Belle route vers Pâques.

 

+ Benoit BERTRAND
   Évêque de Mende

 

Evénement Messe ordination épiscopale de Mgr Benoît Bertrand - Copyright N. Bottou

Les photos du dimanche 3 mars 2019

La journée du 3 mars 2019, à l’occasion de l’ordination épiscopale de Mgr Benoît Bertrand évêque de Mende, a été une fête de la joie !

La journée a débuté pour Mgr Bertrand par un déjeuner auquel participait sa famille (dont ses parents), ses amis, des évêques, prêtres et diacres des diocèses de Nantes et des diocèses des provinces ecclésiastiques de Nantes et Montpellier ou de diocèses voisins, et quelques représentants de Lozère avec des membres du collège des consulteurs notamment.

Dès 13h-13h30, les premiers acteurs de la messe d’ordination étaient à pied d’oeuvre à la cathédrale, notamment la chorale, les musiciens, les jeunes pour accueillir et distribuer les livrets de messe, les membres de l’Hospitalité Saint-Privat pour guider, placer, renseigner et veiller à la sécurité au sein de l’édifice.

La célébration a débuté à 15h avec une procession impressionnante s’étendant de l’accueil paroissial rue Chaptal jusqu’à la place Urbain V.
La messe a été présidée par Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, assisté de Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes, et de Mgr François Jacolin, évêque de Luçon.
Plus d’une trentaine d’évêques étaient présents, dont Mgr Blaise Nzeyimana, évêque de Ruyigi et Mgr Paul-Abel Mamba, évêque de Ziguinchor, tous deux venus d’Afrique. Les prédécesseurs de Mgr Benoît Bertrand étaient aussi présents : Mgr François Jacolin mais aussi Mgr Robert Le Gall et Mgr Paul Bertrand ! Mgr Francis Bestion, ancien vicaire général du diocèse jusqu’à sa nomination épiscopale, est venu.

Des élus, des représentants de l’état et des forces de l’ordre, des frères protestants, orthodoxes, musulmans, représentants de la paroisse lozérienne de Paris, de l’Ordre du Saint-Sépulcre et journalistes de médias locaux nous ont aussi fait l’honneur de leur présence. Tous, nous avons vécu un temps de grâce. La messe s’est déroulée sans une accroche, avec à la fois une joie palpable et un profond recueillement. La chorale et les musiciens ont contribué largement à la beauté de la cérémonie et à sa réussite.

La messe d’ordination s’est terminée par la sortie de Mgr Bertrand sur la place Urbain V, accueilli par l’ensemble des évêques, prêtres et diacres qui l’ont applaudi.
Après quelques salutations et félicitations partagées, toute l’assemblée était invitée à l’Espace événements de Mende pour le vin d’honneur.

Préparé par des bénévoles qui n’ont pas lésiné sur l’énergie dépensée, ce temps a été marqué par une ambiance chaleureuse et très fraternelle. En plus des « petites mains » qui ont confectionné les milliers de toasts et autres amuse-gueules, les scouts de France et d’Europe ont prêté main-forte à l’Hospitalité pour aider au service.
Ce temps de partage et de rencontre s’est poursuivi jusqu’à plus de 22h ! Rendons grâce pour les échanges pleins de fraternité entre laïcs, prêtres, évêques, consacrés, diocésains, Nantais, amis, voisins…

L’implication de nombreux bénévoles pour la préparation de la célébration, les répétitions de la chorale et des musiciens, le grand nettoyage de la cathédrale, l’accueil sur les parkings et à la cathédrale, la sécurité, la décoration, la préparation du vin d’honneur, le service, le rangement… a permis la réussite de ce moment festif.
Merci à toutes les personnes qui ont contribué, de près ou de loin à ce grand jour, y compris par la prière. Merci aussi pour les nombreux témoignages qui nous ont été partagés à la suite de cette journée ; de vraies pépites !

Nolwenn Bottou

 

 

Evénement Messe ordination épiscopale de Mgr Benoît Bertrand - Copyright JF Salles

La journée du 3 mars 2019, à l’occasion l’ordination épiscopale de Mgr Benoît Bertrand évêque de Mende, a été une fête de la joie !
Nous rendons grâce pour les échanges pleins de fraternité que nous avons partagés entre laïcs, prêtres, évêques, consacrés, diocésains, Nantais, amis, voisins…

La messe a été superbe : priante, simple, très belle et joyeuse à la fois.
L’implication de nombreux bénévoles pour la préparation de la célébration, les répétitions de la chorale, le grand nettoyage de la cathédrale, l’accueil et la sécurité, la décoration, la préparation du vin d’honneur… a permis la réussite de cette belle journée.

Merci à toutes les personnes qui ont contribué, de près ou de loin à ce grand jour.
Merci de vos prières.

 

 

 

 

 

 

Commande du DVD de la messe d'ordination épiscopale de Mgr Benoît Bertrand, évêque de Mende, le 3 mars 2019

Le DVD de la messe d’ordination épiscopale sera disponible début avril aux personnes ayant passé commande auprès de la communication (cliquer sur l’image « DVD souvenir » ci-dessus).

Les photos du 3 mars 2019

 

 

 

Information Copyright NBottou - Evêque sortie cathedrale

Quelle fête, c’est le carême !

Porté par la joie de la si belle ordination épiscopale de dimanche dernier, je m’adresse à vous tous, diocésains de Mende, au seuil de ce carême 2019.

Après le mardi-gras et le carnaval où les masques couvrent les visages, voici le mercredi des cendres… Il ouvre un temps, où par contraste, nous sommes précisément invités à jeter les masques. Il s’agit d’avancer vers le Seigneur et de rencontrer nos frères à visages découverts. Le carême se présente donc à nous comme un temps de vérité et de réalisme, de conversion et de réconciliation.

A lui seul, le mot « carême » évoque les 40 ans passés par le peuple hébreux au désert. 40 années entre l’Égypte opulente et la terre promise. Mais 40, ce sont aussi 40 jours et 40 nuits de marche d’Élie jusqu’à la montagne de Dieu l’Horeb pour la rencontre du Dieu vivant. 40 ce sont également, bien sûr, les 40 jours passés par Jésus au désert.

A vrai dire, le carême est devenu une pratique bien étrange aux yeux de nos contemporains mais aussi pour certains chrétiens ! Un temps de carême, c’est quand il fait mauvais temps. Un visage de carême, c’est un visage triste et fermé comme une porte de prison. Un feu de carême, c’est un feu qui ne réchauffe rien… rien du tout.

Votre nouvel évêque vous invite à vivre le carême, comme une fête ! Pourquoi ? Tout simplement parce que ce temps liturgique nous invite à nous rapprocher de Dieu et de nos frères. Temps de conversion tout simplement pour vivre mieux selon l’Évangile ! Demandons à Dieu, la grâce de célébrer ces 40 jours, avec le désir d’apporter un peu de lumière à notre monde, d’offrir un sourire -premier signe de charité pour les autres-, et de réchauffer les cœurs de nos proches par l’attention, la délicatesse, l’écoute. Le carême peut être vécu vraiment comme une fête !

 

+ Benoit BERTRAND
Évêque de Mende