Menu
En ce moment
Calendrier des événements
Flash Reprise des célébrations dans les églises
Reprise des célébrations liturgiques dans les églises

Depuis dimanche 24 mai, c’est avec grande joie que nous pouvons à nouveau nous rassembler dans les églises pour les différentes célébrations liturgiques.

Ainsi, la messe chrismale a pu être célébrée le mardi 26 mai à la cathédrale, et la fête de Pentecôte célébrée au sein de chaque paroisse le dimanche 31 mai.

Participer aux célébrations nécessite que chacun respecte les consignes données, notamment le sens de circulation et les places autorisées. Le port du masque est obligatoire. Chacun est tenu d’apporter son gel hydro-alcoolique pour pouvoir se laver les mains en entrant dans l’église. On veillera aussi à respecter la distanciation physique et les gestes barrière, y compris sur le parvis de l’église.

Pour tout autre renseignement sur les horaires et lieux des messes prévues, merci de suivre les informations données par votre paroisse.
N’hésitez pas à consulter les feuilles paroissiales, accessibles sur le site : https://www.diocese-mende.fr/les-paroisses/

P. François Durand
Vicaire général

Consignes sanitaires

Flash Reprise des célébrations dans les églises

Reprise progressive de la vie diocésaine et paroissiale

Mardi 28 avril, le Premier Ministre a annoncé que les célébrations religieuses publiques ne reprendraient pas dès les premiers jours du dé-confinement, le 11 mai. Par la suite, le gouvernement a précisé que, si les conditions sanitaires le permettaient, nous pourrions peut-être nous rassembler pour le culte à la fin du mois de mai. Nous espérons pouvoir nous retrouver pour célébrer la Solennité de la Pentecôte. Ce serait une grande joie !

Néanmoins, il nous faut encore attendre deux à trois semaines pour savoir dans quelles conditions les premières messes pourront être organisées. Dans un premier temps, elles auront lieu uniquement dans les principales églises du diocèse, dans le respect des consignes sanitaires et des gestes barrière.

Après le 11 mai, la vie dans les paroisses reprend. Tant que nous ne serons pas sortis du contexte épidémique, nous allons « vivre avec » ce virus… ce qui signifie tout à la fois « vivre » : nous rencontrer, retrouver la joie de prier ensemble… mais aussi garder des mesures de prudence adaptées.

Depuis le 22 avril, dans notre diocèse, la liturgie des obsèques (sans Eucharistie) peut à nouveau être célébrée dans les églises, en limitant le nombre de participants à 20. Par ailleurs, les églises habituellement ouvertes continuent à l’être pour la prière personnelle.

Nous avons dû nous résoudre à reporter à partir du mois de septembre les confirmations des jeunes et des adultes, les célébrations des professions de foi et des premières communions. En revanche, les équipes d’accompagnement des catéchumènes vont se réunir à nouveau pour qu’ils puissent être baptisés, confirmés et communier pour la première fois, dès les mois de juin ou juillet.

Prêtres, catéchistes et parents sont aussi en lien pour envisager dans quelles conditions réunir les groupes d’enfants de la catéchèse avant la fin de l’année pastorale. Il en va de même pour les groupes d’aumôneries de jeunes. Notons que des catéchistes ont continué à accompagner les enfants par mail et internet au cours du confinement.

L’accueil et la librairie de la maison diocésaine rouvrent à partir du 11 mai.

Les accueils paroissiaux vont également rouvrir progressivement. Les personnes se présentant à l’accueil devront porter un masque. Des affiches préciseront les différentes règles sanitaires à respecter. Pour éviter le maniement d’argent liquide, les règlements devront être effectués par chèques.

Des permanences de confessions pourront être à nouveau proposées dans les paroisses, dans le respect de la distanciation physique, prêtre et pénitent portant un masque.

Notons aussi l’action de bon nombre de personnes, notamment de bénévoles du Secours catholique, de la société Saint-Vincent de Paul ou encore de la Pastorale de la santé qui continuent à garder le lien avec des personnes malades, âgées et fragilisées, en rendant quantités de services au quotidien.

La célébration de la messe chrismale aura lieu mardi 26 mai, à 10h, à la cathédrale, en présence seulement de Mgr Bertrand, des cinq curés modérateurs des paroisses, d’un diacre et d’une religieuse. Elle sera rediffusée par RCF Lozère ce même jour. Nous invitons une fois encore les diocésains à s’unir par la prière à cette messe, dans un acte de communion spirituelle.

Merci de votre patience, de votre prière et de votre soutien. Vivons ce mois de mai, mois marial, comme un mois « au Cénacle », dans une prière fervente pour les vocations, en implorant le don de l’Esprit Saint, l’Esprit de Pentecôte.

Père François Durand
Vicaire général

 

 

Flash

Paris, le 28 avril 2020
COVID_19

Communiqué du Conseil permanent suite aux annonces du premier ministre concernant le déconfinement

Le Premier Ministre a annoncé ce 28 avril 2020 que les célébrations avec assemblées ne pourraient reprendre qu’à partir du 2 juin, même si les lieux de cultes pourraient rester ouverts comme ils le sont aujourd’hui, que la liturgie des obsèques pourrait toujours être célébrée, tant dans les églises que dans les cimetières, en limitant le nombre de participants à 20.

Le Conseil Permanent de la Conférence des évêques de France, au nom de tous les évêques, prend acte avec regret de cette date qui est imposée aux catholiques et à toutes les religions de notre pays. Nous partageons le souci du Gouvernement de limiter au maximum la circulation de l’épidémie, mais nous voyons mal que la pratique ordinaire de la messe favorise la propagation du virus et gène le respect des gestes barrières plus que bien des activités qui reprendront bientôt. La dimension spirituelle et religieuse de l’être humain contribue, nous en sommes persuadés, à la paix des cœurs, à la force dans l’épreuve, à la fraternité entre les personnes, et à toute la vie sociale. La liberté de culte est un élément constitutif de la vie démocratique. C’est pourquoi les évêques souhaitent rencontrer les pouvoirs publics, nationaux ou locaux, pour préparer la reprise effective du culte.

Les catholiques ont respecté et respecteront les consignes du Gouvernement. Le Conseil Permanent des évêques de France encourage vivement les familles qui seraient frappées par un deuil à ne pas renoncer aux obsèques religieuses, même si tous les membres de leur famille ne peuvent pas se réunir. Elle encourage aussi les fidèles à se rendre dans les églises pour y prier individuellement ; elle recommande aux diocèses et aux paroisses de continuer à proposer les moyens nécessaires à leur vie de foi. L’Église de France évaluera par ailleurs comment ce cadre nouveau permet la reprise de certaines activités caritatives étant données les situations de précarité dont elle est témoin.

La fête de la Pentecôte devrait marquer, sauf reprise de l’épidémie, la fin du confinement sévère en matière de vie liturgique et sacramentelle. Le Conseil Permanent des évêques de France invite les catholiques à vivre le mois de mai comme un mois « au Cénacle » dans une prière instante pour le don de l’Esprit Saint et comme un mois marial.

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la CEF,
Mgr Dominique Blanchet, évêque de Belfort-Montbéliard, vice-président de la CEF,
Mgr Olivier Leborgne, évêque d’Amiens, vice-président de la CEF,
Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris,
Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois,
Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers,
Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen,
Mgr Philippe Mousset, évêque de Périgueux,
Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre,
Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers.