Menu
En ce moment
Information

Pour les enfants

Pour tous

♦ Le chapelet à midi

Chaque jour de confinement, notre évêque nous invite à être tous en union de prière en priant le chapelet tous les jours à midi.

Chemin de croix proposé par le Secours catholique Lozère


RCF Lozère se mobilise

Dans le contexte d’épidémie de coronavirus, RCF se mobilise pour ses auditeurs à trois temps forts en direct :

1 – Vous avez la parole
Du lundi au vendredi, de 9h à 10h, et de 21h à 22h pour un temps de libre antenne avec vous.
Par téléphone au 04 72 38 20 23 ou par mail à emissionspeciale@rcf.fr

2 – Célébrations quotidiennes

Messe en direct du lundi au vendredi de 11h à 11h30
Messe dominicale le dimanche à 18h15 avec Mgr Gobilliard (évêque auxiliaire de Lyon)

3 – Tous les jours le chapelet en direct de Lourdes
Mende : 97.9 Saint Chely : 99.9 Langogne : 95.6

Suivre la messe avec ‘Le jour du Seigneur’ sur France 2

Comme tout au long de l’année, France 2 diffuse la messe en direct dans son émission Le jour du Seigneur.
La messe est à suivre à 11h sur la chaîne télé France 2

Suivre la messe sur KTO TV

KTO diffuse en direct trois messes quotidiennes et dominicales : à 7h, à la chapelle Sainte-Marthe à Rome en partenariat avec Vatican media ; à 10h, à la grotte de Lourdes (à l’exception du mercredi où l’Audience papale est maintenue) ; à 18h15, à Saint-Germain-l’Auxerrois. Ces messes sont également diffusées le dimanche à 7h, 10h et 18h30.

Une émission quotidienne en direct : Le café du curé à 14h30
KTO ouvre sa ligne téléphonique et ses réseaux sociaux du lundi au vendredi. Autour d’un café, en direct, un curé de paroisse écoute, conseille et accompagne tous ceux qui sont confinés. Un échange spirituel et pastoral qui durera le temps de la crise pour tenir bon, en chrétien, dans l’épreuve. On peut poser ses questions en téléphonant au +33(0)1 73 02 22 84 ou par mail à cafeducure@ktotv.com. Une émission animée par Florent Lévêque.

Préparons Dimanche

Préparons Dimanche est une émission diocésaine diffusée sur RCF Lozère et disponible également en version PDF sur le site du diocèse. Préparons Dimanche partage une méditation de l’Évangile du dimanche. Une aide précieuse pour mieux goûter la Parole.

 

 

Flash

Mobilisation fraternelle et spirituelle

Frères et sœurs, Chers amis,

Des mesures de mobilisation générale viennent d’être annoncées par le Chef de l’Etat. L’ennemi est là ! Le COVID-19 est chez nous en France et en Lozère. C’est une réalité immédiate et pressante. Des mesures de protections exceptionnelles sont prises. Nous allons donc devoir rester dans nos maisons ou nos appartements… Il est assurément de la plus haute importance, que chacun et chacune, respecte cette décision à la fois grave et inédite. Je demande notamment aux prêtres, aux diacres, aux salariés et aux bénévoles du diocèse de rester chez eux. La maison diocésaine et les accueils paroissiaux sont ainsi fermés à partir d’aujourd’hui.

Entendons aussi le cri des soignants : nécessité des « mesures barrières », de confinement, de restriction de circulation et de contacts. Je le redis, cette épidémie nous oblige, comme citoyen et comme chrétien, à la responsabilité personnelle et collective. Ces décisions vont donc avoir un impact fort sur nos vies individuelles, familiales, ecclésiales, sociales et économiques.

Nous prierons, chaque jour, pour les malades et leurs proches. Nous confierons, chaque jour, au Père des miséricordes les défunts, ceux de nos familles et les très nombreuses victimes du virus à travers le monde. Il nous faut aussi être exceptionnellement reconnaissants envers les personnels soignants. Ils se battent, jours et nuits, pour sauver des vies. Peut-être, dans quelques heures, la nôtre ! Des médecins, infirmières ou aides-soignants vont probablement payer ce combat d’un prix fort, par leur engagement admirable.

Durant cette période si particulière, « que demeure l’amour fraternel » (Hébreux 13,1). Prenons le temps de communiquer avec nos proches, jouer avec les enfants, travailler au jardin, nous occuper des animaux, prier, lire et nous cultiver… Gardons le lien entre nous : téléphone, réseaux sociaux, service, prière… Au cœur de ce carême 2020, j’invite tous les catholiques à mettre l’Essentiel au cœur de l’urgence ! Que notre prière personnelle et familiale soit intense et profonde, une prière nourrie de la Parole de Dieu. Cette Parole veut nous encourager et nous apaiser, nous réconforter et nous convertir. Notre mobilisation doit être aussi spirituelle.

Après échanges avec les services de la Préfecture et des entreprises de pompes funèbres, je demande qu’à partir du mardi 17 mars et jusqu’à nouvel ordre, les funérailles chrétiennes ne soient plus célébrées dans les églises de Lozère. Une fiche sera proposée à la famille pour qu’elle puisse conduire elle-même un temps de prière chrétienne au cimetière. Prêtres, diacres et membres des équipes funérailles ne se rendront pas au cimetière. En revanche, une messe sera dite de façon privée (et donc en l’absence de fidèles) pour le défunt et sa famille, par l’un des prêtres de la paroisse, le jour-même de l’inhumation. Dès que les conditions sanitaires le permettront à nouveau, les curés inviteront les familles et les proches des défunts à participer à une messe dominicale. J’ajoute que les prêtres en Lozère, comme vous le savez, sont extrêmement dévoués mais que leur moyenne d’âge est actuellement de 82 ans. Leur santé et leur vie doivent aussi être protégées.

Si je le peux, je me rendrai – seul – en pèlerinage à la crypte de Saint Privat, en notre cathédrale, afin de prier notre Saint Fondateur pour les défunts et les malades mais aussi pour chacun et chacune d’entre vous. Je vous invite, en communion avec votre évêque, à réciter votre chapelet, chaque jour, à midi. Ce sera aussi notre rendez-vous quotidien de communion fraternelle près de Notre-Dame. Je vous demande, chaque dimanche, de suivre la messe à la radio ou à la télévision. La communion de désir ou spirituelle est une magnifique tradition ecclésiale dans l’attente de pouvoir, de nouveau, communier ensemble au Seigneur ressuscité. Des propositions diverses de méditations seront mises à votre disposition sur le site de la Conférence des évêques de France et sur celui du diocèse. Je vous invite à consulter régulièrement ce dernier pour vous tenir informés de l’évolution de la situation.

Que notre mobilisation soit fraternelle et spirituelle.

Je vous redis à tous, frères et sœurs, chers amis, ma profonde communion. Notre-Dame, Saint Privat et Saint Roch, priez pour nous.

Mende, le 16 mars 2020

+ Benoit Bertrand
Évêque de Mende

 

Information

Les curés de la paroisse Saint-Joseph de Florac proposent de s’unir par une neuvaine de prière

Cette prière de 9 jours est une « neuvaine » qui se conclue le 25 mars, fête de l’Annonciation

+ Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

Dieu le Père, Créateur du monde, tout-puissant et miséricordieux.
Par amour pour nous tu as envoyé ton Fils dans le monde comme médecin des âmes et des corps ? Regarde tes enfants.
En ces temps difficiles de désarroi et de consternation dans de nombreuses régions d’Europe et du monde, ils se tournent vers toi pour trouver force, salut et soulagement,
Libère-nous de la maladie et de la peur, guéris nos malades, réconforte leurs familles,
donne la sagesse à nos dirigeants, l’énergie et la reconnaissance aux médecins, aux infirmières et aux bénévoles, ainsi que la vie éternelle aux morts.
Ne nous abandonne pas au moment de l’épreuve, mais délivre-nous de tout mal.
Nous te le demandons, à Toi qui, avec le Fils et le Saint-Esprit, vis et règne pour les siècles des siècles. Amen.

( Prière proposée par les évêques d’Europe)

Notre Père qui es aux cieux ……

« Ô Marie, Toi qui resplendis toujours sur notre chemin comme un signe de salut et d’espérance.
Nous comptons sur toi, Salut des malades.
Tu sais ce dont nous avons besoin et nous sommes sûrs que tu y pourvoiras
pour que, comme à Cana de Galilée, reviennent la joie et la fête après cette épreuve.
Aide-nous, Mère du Divin Amour, à nous conformer à la volonté du Père et à faire ce que nous dira Jésus,
Lui qui a pris sur lui nos souffrances et s’est chargé de nos peines pour nous conduire,
à travers la croix, à la joie de la résurrection.
Sous ta protection, nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas les suppliques de ceux d’entre nous qui sont dans l’épreuve,
et délivre-nous de tout danger, ô Vierge glorieuse et bénie. » 

(Prière à la Vierge Marie proposée par le Pape François)

Je vous salue Marie ……

Glorieux Saint Roch, aimé et vénéré en Lozère,
animé d’une foi et d’une charité admirables,
tu as quitté une vie confortable pour servir tes frères malades.
Aujourd’hui tu es invoqué dans le monde entier.
Par ton intercession, que Dieu veille sur nous et sur tous ceux que nous te recommandons.
Qu’il nous délivre de tout mal du corps, de l’esprit ou de l’âme.
Inspire-nous les paroles et les gestes de réconfort ou de solidarité à l’égard
de tous ceux qui souffrent sur nos chemins.
Fais de nous les témoins de l’amour et de la tendresse du Christ.
Garde-nous une santé suffisante pour assumer notre mission de chrétiens au service de la paix, de la fraternité et des conditions de vie meilleure pour tous.
Enfin, après avoir fait route comme toi sur cette terre,
que nous obtenions la grâce d’être accueillis par toi dans la maison du Père.
Saint Roch, prie pour nous. + AMEN

(Prière à Saint Roch proposée par notre évêque)

Gloire au Père, et au Fils et au Saint Esprit,
Au Dieu qui est, qui étais et qui vient, pour les siècles de siècles. Amen

Que le Seigneur nous bénisse, qu’il nous garde de tout mal, et nous conduise à la vie éternelle. Amen

+ Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

 

 

 

Flash

Aucune messe publique ne sera célébrée dans le diocèse de Mende jusqu’à nouvel ordre

 Suite à l’intervention de Monsieur le Premier Ministre ce samedi soir 14 mars, en accord avec notre évêque Monseigneur Benoît Bertrand, après échange avec la Préfecture de la Lozère, et face au développement de l’épidémie du COVID-19 y compris dans notre département, voici les nouvelles consignes à mettre en œuvre :

A partir du dimanche 15 mars inclus et jusqu’à nouvel ordre, les célébrations religieuses prévues le dimanche et en semaine sont suspendues. Ceci concerne les messes, les baptêmes et les mariages. Monseigneur Bertrand dispense les fidèles catholiques de l’obligation de la messe dominicale et invite chacun à un acte de communion spirituelle. Chacun pourra se joindre à la prière commune grâce aux messes radiotélévisées (Jour du Seigneur, KTO TV, France Culture), en méditant l’Evangile du jour (site AELF / Préparons dimanche sur le site du diocèse).

Les lieux de culte resteront ouverts.

Les prêtres célèbreront l’Eucharistie en privé (en l’absence de fidèles) en communion de prière avec les diocésains, particulièrement les personnes malades et les plus fragilisées. Les intentions de prière (offrandes de messes) données par des familles pour des défunts seront priées par les prêtres aux jours demandés par les familles.

Pour l’instant, seules les célébrations de funérailles peuvent avoir lieu dans une église, dans la stricte intimité familiale, à savoir les quelques personnes proches du défunt.

Les réunions, même lorsqu’elles concernent peu de personnes, doivent être annulées ou reportées à une date ultérieure encore indéterminée. L’accueil de la maison diocésaine et les accueils paroissiaux resteront fermés.

Chacun est encouragé à montrer l’exemple en respectant les geste-barrières et en évitant toute sortie ou rencontre non indispensables dans les semaines à venir.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de la situation. Chacun est invité à consulter régulièrement le site internet du diocèse à cet effet.

Au cœur de cette épreuve, restons unis par la prière et la fraternité, comme nous le demande notre évêque, Mgr Bertrand, en priant chaque jour le Seigneur par l’intercession de Saint Roch pour nous accorder d’être libérés au plus vite de ce fléau et stimuler, en nous, une fraternité active.

 Glorieux Saint Roch, aimé et vénéré en Lozère,

animé d’une foi et d’une charité admirables,

tu as quitté une vie confortable pour servir tes frères malades.

Aujourd’hui tu es invoqué dans le monde entier.

Par ton intercession, que Dieu veille sur nous et sur tous ceux que nous te recommandons.

Qu’il nous délivre de tout mal du corps, de l’esprit ou de l’âme.

Inspire-nous les paroles et les gestes de réconfort ou de solidarité à l’égard de tous ceux qui souffrent sur nos chemins.

Fais de nous les témoins de l’amour et de la tendresse du Christ.

Garde-nous une santé suffisante pour assumer notre mission de chrétiens au service

de la paix, de la fraternité et des conditions de vie meilleure pour tous.

Enfin, après avoir fait route comme toi sur cette terre,

que nous obtenions la grâce d’être accueillis par toi dans la maison du Père.

Saint Roch, prie pour nous.

+ AMEN

14 mars 2020

Abbé François Durand

Vicaire général

Flash

Combat, cohésion sociale et prière…

 

Chers amis,

Une crise sanitaire mondiale nous atteint. Notre chère Lozère et ses habitants n’y échapperont pas. Une inquiétude légitime s’amplifie. Des questions se posent ! Avec les experts, le Président de la République et le gouvernement, les Préfets et les élus locaux sont au travail pour clarifier les enjeux, anticiper les réponses adaptées, organiser les soins, rassurer la population… Nous devons nous unir à leurs réflexions et à leurs décisions. Nous sommes reconnaissants pour leur implication dans le combat contre la pandémie. Les catholiques du diocèse de Mende se doivent d’accepter les préconisations et les conseils qui seront donnés par les autorités de santé compétentes. Un combat contre le virus est à mener ensemble !

 

Nous avons, d’abord, à exprimer notre profonde et fraternelle solidarité avec les malades et leurs familles. Nous prions pour eux et confions à la tendresse de Dieu toutes les victimes du coronavirus. Je souhaite, par ces lignes, manifester aussi notre immense gratitude à tous les personnels soignants dans les hôpitaux, cliniques, EHPAD, aux équipes de secours et aux chercheurs. Nous pensons aux personnes âgées, seules, handicapées et à celles qui seront les plus vulnérables à cette épidémie. Ce temps imposé, en restreignant les visites à domicile, sera assurément, pour elles, une épreuve lourde.

 

Après consultations de mes collaborateurs et un échange avec Madame la Préfète, je demande, jusqu’à nouvel ordre, la suppression dans le diocèse de Mende de tous les rassemblements d’enfants et de jeunes dans le cadre de la catéchèse, des aumôneries de collèges et de lycées, les pèlerinages et les retraites. Les lieux de scolarisation liés à l’Enseignement catholique seront bien sûr fermés mais assureront un suivi pédagogique et une veille/permanence téléphonique. Les autres activités pastorales (conférences tout public, formations…) sont suspendues à partir de lundi et, ceci, jusqu’à nouvel ordre. Les réunions de travail entre adultes et en petits groupes sont maintenues avec toutes les précautions d’usage, si nécessaire et sans obligation pour chacun des membres. Le télétravail sera mis en place, à la Maison diocésaine, chaque fois que cela sera possible. J’invite encore les frères prêtres de plus de 70 ans à ne pas se déplacer sauf pour motifs raisonnables. Je souligne que la moyenne d’âge des prêtres, dans le diocèse, est de 82 ans ! Nous devons, les uns et les autres, nous en tenir à des attitudes prudentielles et suivre les mesures d’hygiène sans cesse répétées depuis le début de la crise sanitaire. Je le redis, il s’agit ensemble de faire preuve de vigilance pour protéger la vie, servir le Bien commun, assurer notre cohésion sociale et notre fraternité.

 

J’en appelle, à la suite du Pape François et en communion avec les évêques de France, à la prière. Je demande aux prêtres de célébrer régulièrement, personnellement ou en petite assemblée, la messe pour les malades. J’invite à prier, de façon fervente, pour nos gouvernants et les soignants. Ils ont besoin de notre soutien humain et spirituel. Je demande aux personnes de 70 ans et plus de réfléchir, en conscience, à leur place ou non lors des messes du dimanche. Le site du diocèse proposera, chaque semaine, une méditation de l’Evangile du dimanche. Le Jour du Seigneur et France Culture pourront rendre le service de diffuser la messe dominicale le dimanche matin et KTO le dimanche soir. RCF permettra, chaque jour, le soutien de la vie spirituelle des chrétiens. Et tout ceci pour compenser une certaine restriction de la vie sacramentelle. Je recommande actuellement, pour les personnes âgées, la communion spirituelle ou de désir.

 

Les messes et célébrations liturgiques sont, pour le moment, maintenues dans la limite énoncée par le Premier ministre de 100 personnes. En conséquence, il est possible que certaines messes soient supprimées. Il est aussi recommandé que les obsèques religieuses soient célébrées dans l’intimité familiale et amicale. Nos diocèses ont traduit, dans la liturgie, les préconisations sanitaires données par la Conférence des Evêques de France et que nous appliquons pour le diocèse :

  • Eviter de se serrer la main et de s’embrasser conduit à s’abstenir du geste de paix.
  • Pour le lavabo, ne pas hésiter à utiliser une aiguière et de l’eau savonneuse.
  • S’il y a concélébration, les prêtres et autres ministres ne communient que sous le geste de l’intinction.
  • La communion eucharistique ne peut être donnée que dans les mains.
  • Recommander aux prêtres de se laver les mains après avoir donné la communion, même dans la main.
  • Vider les bénitiers présents dans l’église.
  • En outre, les paroisses et autres lieux de célébration s’organiseront pour répartir les fidèles un siège sur deux, un rang sur deux, selon la dernière recommandation du Président de la Conférence des Evêques de France.

 

Dans les jours à venir, en lien avec les responsables des hôpitaux de Lozère, nous verrons comment renforcer les équipes des aumôneries catholiques. J’aurai donc, à ce sujet, à rencontrer les responsables diocésains de la Pastorale de la santé. J’ajoute, ici, que Dieu n’envoie pas le Covid-19 pour nous punir ou nous éprouver. Ce virus est un mal, et comme mal, il doit être absolument combattu. Dieu ne provoque pas ce qui nous fait souffrir. Les événements douloureux de notre monde ne sont pas pensés ou programmés dans une sorte d’officine céleste pour être un jour réalisés, quoi qu’il en coûte. Dieu ne fabrique pas les événements ! Dieu n’est pas dans l’événement de cette pandémie qui nous touche mais Il est avec nous dans les événements que nous traversons : « Je suis avec vous tous les jours » dit Jésus à ses amis. Il nous offre son Esprit Saint pour qu’Il inspire, anime, oriente notre liberté et notre responsabilité afin de poser les actes qui, en conscience éclairée, nous semblent justes et bons pour le service de nos frères.

 

En vous souhaitant courage, foi et espérance pour nous soutenir les uns les autres dans cette épreuve, je vous invite, chers amis, à prier, chaque jour, le Seigneur par l’intercession de Saint Roch pour nous accorder d’être libérés au plus vite de ce fléau et stimuler, en nous, une fraternité active.

+ Benoit BERTRAND
 Evêque de Mende
Glorieux Saint Roch, aimé et vénéré en Lozère,
animé d’une foi et d’une charité admirables,
tu as quitté une vie confortable pour servir tes frères malades.
Aujourd’hui tu es invoqué dans le monde entier.
Par ton intercession, que Dieu veille sur nous et sur tous ceux que nous te recommandons.
Qu’il nous délivre de tout mal du corps, de l’esprit ou de l’âme.
Inspire-nous les paroles et les gestes de réconfort ou de solidarité à l’égard de tous ceux qui souffrent sur nos chemins.
Fais de nous les témoins de l’amour et de la tendresse du Christ.
Garde-nous une santé suffisante pour assumer notre mission de chrétiens au service
de la paix, de la fraternité et des conditions de vie meilleure pour tous.
Enfin, après avoir fait route comme toi sur cette terre,
que nous obtenions la grâce d’être accueillis par toi dans la maison du Père.
Saint Roch, prie pour nous. + AMEN
Flash

Face aux informations récentes concernant l’épidémie de Coronavirus, et plus particulièrement dans notre pays, notre évêque, Monseigneur Benoît Bertrand, invite tous les catholiques du diocèse à prier pour les malades et les personnes victimes de cette épidémie ainsi que pour les chercheurs et les soignants.

Afin de contribuer à la lutte contre l’épidémie de Coronavirus et de suivre les dernières recommandations transmises samedi 29 février par M. le ministre des Solidarités et de la Santé, Mgr Bertrand demande à l’ensemble des prêtres et diacres en paroisse de respecter les mesures suivantes au cours des messes et dans les églises du diocèse :

  • Éviter de se serrer la main et de s’embrasser conduit, dans  la liturgie, à s’abstenir du geste de paix.
  • Pour le rite du lavabo, ne pas hésiter à utiliser une aiguière et de l’eau savonneuse.
  • S’il y a concélébration, les prêtres et autres ministres ne communient que sous le geste de l’intinction.
  • Il est vivement recommandé que la communion eucharistique soit donnée dans les mains.
  • Se laver les mains après avoir donné la communion, même dans la main.
  • Vider les bénitiers présents dans l’église.

Mgr Bertrand remercie chacun pour le respect de ces consignes.