Église catholique en Lozère

20 septembre 2021 | 

Situation en Afghanistan

La conquête de l’Afghanistan par les talibans est une tragédie de plus dans l’histoire de ce pays et un événement politique majeur pour la paix dans le monde.

La Conférence des évêques de France invite les catholiques et plus largement, tous les hommes et les femmes de bonne volonté, à prier pour ce pays et ses habitants, en particulier pour celles et ceux qui seront le plus menacés par ce nouveau pouvoir et par l’idéologie qu’il porte. Nous pensons notamment aux femmes, aux jeunes filles, à tous ceux qui portaient, jusqu’à ce jour, la voix de la liberté, de la dignité humaine et des droits de l’homme, et aux chrétiens de ce pays. Nous prions pour que l’Afghanistan puisse se construire dans le respect des personnes, hommes, femmes et enfants et de leurs droits, en particulier celui de la liberté religieuse.

Nous nous réjouissons de l’engagement du Président de la République à ce que les Afghans ayant aidé la France et ses forces, soient accueillis sur notre sol national et qu’il leur soit offert de s’intégrer à notre nation autant qu’ils le souhaiteront.

Nous voulons nous souvenir tout spécialement des soldats français qui ont donné leur vie sur le sol afghan afin de protéger notre pays du terrorisme, mais aussi pour servir la paix auprès de la population afghane. Nous pensons particulièrement à leur famille aujourd’hui.

La Conférence des évêques de France invite à ne pas oublier dans la prière les autres pays en guerre civile comme l’Éthiopie, si cruellement déchirée, le Liban, en recherche d’un nouveau système politique et en grande crise économique et sociale, et Haïti, qui a besoin de l’aide de tous.

Pour la Conférence des évêques de France :
Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims,
Président de la Conférence des évêques de France

Paris, le 18 août 2021