Menu
En ce moment

L’été dernier, Lourdes accueillait le stage d’été de musique liturgique, du 22 au 28 juillet 2019.
Un des participants nous témoigne de ce qu’il y a vécu.

Témoignage de Jean-Paul Lecou

« C’est une histoire qui a pour lieu
Lourdes la belle en l’an de Dieu
Deux mille dix neuf ».

pour parodier la comédie musicale N.-D. de Paris.
Pour nous, c’était N.-D. de Lourdes (soyez sans crainte, c’est la même N.-D., pas de rivalité !)

Je viens de vivre un stage de musique liturgique exceptionnel.
84 stagiaires, venus des quatre coins des Provinces de Montpellier et de Toulouse, de la Somme, du Pays Basque, du Cantal, de la région parisienne, et même du Japon !

Huit jours pleins, à se perfectionner dans divers domaines de la liturgie, le chant (bien sûr) mais aussi l’animation d’assemblée, le jeu d’instruments (orgue, guitare, cithare, flûte), le chant des psaumes…
Chaque jour, des temps de prière riches (laudes, messe), et des exposés enrichissants.
Une clôture avec l’animation de la messe du dimanche 28 juillet à la basilique du Rosaire, bondée, suivie d’une « offrande musicale », un « concert » offert à une assemblée fournie et ravie.
Et tout cela dans la joie et le bonne humeur.

Et, cerise sur le gâteau, nous avons eu le bonheur d’accueillir, pour 48 heures, Jo Akepsimas, compositeur de musique religieuse dont nous connaissons tous quelques œuvres que nous chantons souvent sous nos beaux clochers : de nombreuses messes et psaumes, Aube nouvelle (E130), Peuples de frères (T122), Peuples qui marchez (E127), Signes par milliers (K226)… Un homme plein de talent, et pourtant d’une simplicité remarquée par tous… à l’approche de ses 80 ans.

Sûr, je reviendrai l’année prochaine, et peut-être avec vous, qui sait ?