Ajoutez votre titre ici

Ancoli est un grand rassemblement  des chorales liturgiques et chanteurs qui a lieu tous les quatre ans à Lourdes.
« Nés de l’eau et de l’Esprit »
« Nous partîmes 50,
Mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes 5000 en arrivant à Lourdes »

Sûr que si Corneille (non pas le chanteur, mais le dramaturge du XVIIème) siècle avait vécu jusqu’à nos jours, c’est ainsi qu’il aurait décrit notre arrivée à Lourdes, pour le rassemblement ANCOLI de 2019, le 41ème du nom.
Nous avions déjà commencé à travailler cette rencontre, individuelle- ment, mais aussi ensemble, au mois de novembre, à Mende.
Tout juste arrivés à Lourdes, nous voilà mis « dans le bain », en assistant à un concert exceptionnel, donné par le grand chœur SPIRITO, allant jusqu’à faire entendre une œuvre à 8 voix.
Ce n’était que le début de trois jours inoubliables.
Certes nous avons chanté et rechanté des chants polyphoniques parfois créés spécialement pour ce rassemblement, et dont les auteurs étaient présents à Lourdes (Jo Akepsimas, Philippe Robert, Thomas Ospital, Pierre Cambourian), mais nous avons aussi entendu des mes- sages forts, portés par nos évêques.

  • Le Pape François, (à l’occasion de la présence de 7000 chanteurs et musiciens à Rome, pour la IIIème rencontre internationale des chorales, « votre musique et votre voix sont un véritable instrument d’évangélisation, ils annoncent la Bonne Nouvelle du Christ ressuscité ».
  • Mgr. Guy de Kérimel (Président de la Commission Épiscopale pour la liturgie) « Nous devons faire épanouir en nous le don reçu (voix,musique, N.D.L.R.) pour le mettre au service des autres.
  • Julien Courtois (Président d’ANCOLI) Notre rassemblement permet d’entendre la voix des baptisés chantant dans et avec le Christ ».
  • Bernadette Mélois (directrice nationale de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle) « Le chant est le chant de la joie, le chant de la vie, le chant du Christ Sauveur qui a besoin de nos voix ».
Nous avons vécu de belles célébrations, en particulier les Vigiles Baptismales, le samedi soir, et la messe dominicale suivie de l’envoi « Partez, messagers de la fête ». Et la cerise sur le gâteau ! Dans le commentaire de l’Évangile de Zachée, (voir le « Préparons Dimanche » du 3 novembre), nous pouvions lire « … Avec Jésus, il n’y a pas de hasard… il y a des évènements qui paraissent des hasards et qui sont tout simplement organisés par Jésus… ». Et il en est un qui entre bien dans SES organisations, c’est celui de notre rencontre avec Sœur Bernadette Moriau, la dernière des miraculés de Lourdes, qui logeait dans le même hôtel que nous (vous avez dit « hasard »?). Le soir même de la visite de notre évêque pour un repas à notre hôtel (accompagné par Mgr Boulanger, évêque de Bayeux et Lisieux, venu voir sa famille parmi nos choristes), elle nous a livré un témoignage de sa guérison (et de sa nouvelle mission de témoigner) qui en a marqué plus d’un ! Elle nous a dit, entre autres, qu’il nous fallait témoigner chaque jour. Chiche ! Je terminerai en laissant encore la parole au Pape François qui nous dit : « votre musique et votre voix font sentir la beauté du paradis ». Vous savez quoi ? Pendant trois jours, nous avons vraiment vécu au paradis… Jean-Paul Lecou