Église catholique en Lozère
18 juillet 2024 |

Roland Bernard arrive au terme de sa mission

« C’est un « ministère » de la présence et de la consolation ».
 

On appelle Pastorale de la santé l’ensemble des moyens que se donne l’Église pour être auprès de ceux dont la santé est fragilisée. En allant à la rencontre de l’autre, souffrant, malade, âgé, isolé et / ou handicapé, nous privilégions l’attention à la personne. Notre compétence d’écoutant et le refus de l’isolement sont notre manière de prendre soin. Aller à la rencontre de l’autre, le visiter, se faire proche de lui, prendre le temps de l’écouter et de rompre sa solitude, c’est un ministère de la présence et de la consolation.

Le jeudi 30 mai, Monseigneur Benoît Bertrand, encore évêque de Mende, m’avait invité en fin de conseil  épiscopal venir présenter mon bilan  du troisième mandat de RDPS ( Responsable Diocésain de l’Aumônerie Hospitalière et coordonnateur de l’équipe diocésaine de la Pastorale de la Santé.)

J’ai effectué trois mandats de trois ans, qui se sont succédés de 2015 à 2024.

J’ai toujours exercé cette responsabilité en étroite collaboration avec l’équipe diocésaine et en lien avec le vicaire général.

Beaucoup d’équipes d’aumônerie ont été crées ,toujours en binômes. Elles ont été envoyées en mission sur leur lieu d’intervention par le prêtre lors d’une messe, avec une lettre de mission. Les directions ont chaque fois été signé avec le prêtre, la convention de partenariat que j’avais préparée. Ces lettres de mission font l’objet d’une condition, celle d’effectuer une formation. C’est pourquoi l’équipe diocésaine à mis sur pied une formation FIAM Formation Initiale à l’Accompagnement des Malades. Trois personnes engagées ont suivi un parcours universitaire à Toulouse pour un DU en pastorale santé et laïcité.

Une journée de réflexion a eu lieu récemment sur le thème : « La mort c’est juste une marche ». Le 12 février nous avions à organiser le dimanche de la santé, ainsi que notre récollection qui a lieu chaque année.

Lors des réunions j’ai souvent expliqué, et je continue à le faire, que notre mission ne serait pas complète sans un temps pris pour la relecture. C’est une réflexion en équipe pour discerner ce que nous n’avons pas perçu auprès des personnes visitées.

Dieu était là … et je ne le savais pas !

Deux fois par an l’équipe diocésaine se rend à Lodève pour le conseil provincial. Ce conseil est important pour moi, car il m’assure d’une solide amitié et fraternité qui se termine toujours par une Eucharistie. La visite pastorale de Monseigneur Benoît Bertrand, pour la pastorale de la santé, nous a permis de nous remobiliser après les dégâts causés lors de la période du Covid.

J’ai demandé à tous les visiteurs en aumônerie de bien vouloir signer la charte de bienveillance. J’ai assumé cette responsabilité dans la joie et le dynamisme partagés d’une équipe diocésaine, bien conscient que si je la portais, elle me portait bien plus encore.

Que nos regards d’amour, nos mains et notre cœur révèlent la mission, Seigneur que tu nous as donnée.

 

– Roland BERNARD, Ancien Responsable Diocésain de la Pastorale de la Santé