Église catholique en Lozère

03 décembre 2021 | 

Projet Grand séminaire par Mgr Bertrand

Grand séminaire de Mende :
Un projet global et ambitieux

Le 10 octobre dernier, pour le bonheur de beaucoup, nous célébrions les 401 ans de la consécration de notre cathédrale. Un autre lieu est également emblématique, à la fois pour la ville de Mende et notre diocèse. Il s’agit du Grand séminaire qui abrite notre Maison diocésaine. Depuis plusieurs mois, divers contacts ont permis d’imaginer un programme ambitieux pour ce bâtiment aux trois quarts vide depuis de nombreuses années.

Habitat et Humanisme, association créée par le Père Bernard Devert en 1985, réalisera 35 logements intergénérationnels. A ces espaces privatifs s’ajoutera un tiers-lieu pour faciliter une vie sociale qui devra se construire et être animée par des professionnels. Cet habitat sera destiné à des étudiants, des personnes en fragilité ou âgées qui, accompagnées, retrouveront une autonomie sociale. Il s’agit ici de mettre de l’humain dans l’urbain. Ce projet sera aussi un signe de cette « amitié sociale » à laquelle le pape François nous appelle dans son encyclique Fratelli tutti.

Un projet d’implantation de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de Mende (IFSI/IFAS) sur la partie ouest est actuellement à l’étude. Les divers partenaires travaillent pour que les 250 élèves et les 15 personnes engagées dans leur formation partagent, dans l’avenir, des unités fonctionnelles réhabilitées. Le Grand séminaire retrouverait ainsi une fonction de formation entendue comme un soin et un prendre soin. Il existe, en effet, une sorte de connaturalité entre le monde de la santé et celui de l’Église pour le service de la santé et donc de la vie.

Par ailleurs, le diocèse va réhabiliter la chapelle du Grand séminaire. Elle redeviendra, de façon heureuse, un lieu de culte mais aussi un espace culturel pour d’éventuels concerts ou expositions liées au patrimoine religieux mendois et lozérien. Cette rénovation complète et soignée paraît essentielle pour signifier la nature du bâtiment : un ancien Grand séminaire gardant toujours sa vocation de « Maison du diocèse ». La bibliothèque du séminaire sera transférée dans un autre lieu du séminaire. Les 2ème et 3ème étages de l’aile Est seront aussi réhabilités.

Bien sûr, un environnement extérieur agréable sera à aménager, des accès au site à réfléchir, une voirie en lien avec la Commune à penser, une mise en valeur de l’ensemble du bâtiment à imaginer. Des parkings seront aussi aménagés et arborés. La totalité de l’espace va donc revivre, pourquoi pas avec des jardins reconfigurés et partagés Laudato Si’. Ces lieux pourraient aussi être utilisables, notamment l’été, par des groupes de jeunes.

Ce projet laisse apparaître plusieurs qualités : il est global puisqu’il saisit l’ensemble de ce beau bâtiment, intergénérationnel, porteur de sens, novateur dans le partenariat public/privé, et emblématique. Le soin et la santé, la formation et la solidarité, la jeunesse et l’hospitalité, la culture patrimoniale et la vie pastorale diocésaine nous conduiront à accueillir au Grand séminaire des personnes d’horizons différents tout en respectant l’histoire du lieu et le sens de cette Maison.

Cette nouvelle et cohérente perspective peut se révéler être une grâce en répondant à l’interrogation divine : « Et les autres ? ». Avec nos partenaires que je remercie vivement, une nouvelle page va s’écrire. Nous avons la détermination de rendre ce projet opérationnel. Il nous engage pour l’avenir.

  + Benoît BERTRAND
 Évêque de Mende