Église catholique en Lozère
17 avril 2024 |

Prière pour les vocations – Mars 2024

Ci-dessous, voici la prière pour les vocations de ce mois de mars 2024. Vous pouvez également télécharger cette prière au format pdf en cliquant ici : Prière pour les vocations et Intentions de prière.

 

Lorsque notre Dieu se révèle, il communique la liberté : « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage » (Ex 20, 2)

C’est ainsi que s’ouvre le Décalogue donné à Moïse sur le mont Sinaï. Le peuple sait bien de quel exode Dieu parle : l’expérience de l’esclavage est encore gravée dans sa chair. Il reçoit les dix consignes dans le désert comme un chemin vers la liberté. Nous les appelons « commandements », pour souligner la force de l’amour avec lequel Dieu éduque son peuple. Il s’agit en effet d’un appel vigoureux à la liberté.

Chant :

+ Exposition du Saint-Sacrement

« Lecture du livre de l’Exode (20, 1-17) »

En ces jours-là, sur le Sinaï, Dieu prononça toutes les paroles que voici : « Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi. Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux : chez ceux qui me haïssent, je punis la faute des pères sur les fils, jusqu’à la troisième et la quatrième génération ; mais ceux qui m’aiment et observent mes commandements, je leur montre ma fidélité jusqu’à la millième génération. Tu n’invoqueras pas en vain le nom du Seigneur ton Dieu, car le Seigneur ne laissera pas impuni celui qui invoque en vain son nom.

Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage ; mais le septième jour est le jour du repos, sabbat en l’honneur du Seigneur ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes, ni l’immigré qui est dans ta ville. Car en six jours le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié.

Honore ton père et ta mère, afin d’avoir longue vie sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu. Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne : rien de ce qui lui appartient. »

– Parole du Seigneur.”

* Silence (~ 5 mn)

Chant :

«En ces jours-là, sur le Sinaï, Dieu prononça toutes les paroles que voici… » 

* Silence (~ 10 min)

Chant :

« Je suis le Seigneur ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi. Tu ne feras aucune idole, aucune image de ce qui est là-haut dans les cieux, ou en bas sur la terre, ou dans les eaux par-dessous la terre. Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux… ».

« S’arrêter en prière, pour accueillir la Parole de Dieu, et s’arrêter comme le Samaritain, en présence du frère blessé. L’amour de Dieu et du prochain est un unique amour. Ne pas avoir d’autres dieux, c’est s’arrêter en présence de Dieu, devant la chair de son prochain…. C’est alors que le cœur atrophié et isolé s’éveillera. » (message du Pape pour le Carême 2024))

Prions pour qu’en contact avec la Parole de Dieu, le cœur de chaque jeune s’ouvre à la compassion et se laisse émouvoir par les besoins du monde, des petits et des pauvres.

* Silence (~ 10 min)

 Chant : 

« Dans la mesure où ce Carême sera un Carême de conversion, alors l’humanité égarée éprouvera un sursaut de créativité : l’aube d’une nouvelle espérance. Je voudrais vous dire, comme aux jeunes que j’ai rencontrés à Lisbonne l’été dernier : « Cherchez et risquez, cherchez et risquez. À ce tournant de l’histoire, les défis sont énormes, les gémissements douloureux. Nous assistons à une troisième guerre mondiale par morceaux. Prenons le risque de penser que nous ne sommes pas dans une agonie, mais au contraire dans un enfantement ; non pas à la fin, mais au début d’un grand spectacle. Il faut du courage pour penser cela » (Rencontre avec les jeunes universitaires, 3 août 2023)

Prions pour les jeunes qui ont vécu cette expérience ecclésiale et mondiale des JMJ à Lisbonne, afin que l’Esprit Saint ouvre leurs êtres à la créativité au service de l’annonce de la Bonne Nouvelle du Salut.

* Silence (~ 10 min)

Chant :

« Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier…Car en six jours le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié.» 

Implorons la grâce du don de piété pour les baptisés, et en particulier pour les jeunes, afin qu’ils sanctifient le jour du Seigneur et que leur participation active à l’Eucharistie leur soit une force et un élan vers la mission.

 

PRIÈRE :

Tu es la source de toute bonté, Seigneur, et toute miséricorde vient de toi ; tu nous as dit comment guérir du péché par le jeûne, la prière et le partage ; écoute l’aveu de notre faiblesse : nous avons conscience de nos fautes, patiemment, relève-nous avec amour.

Chant : (Tantum ergo)

* Oraison + Levée du Saint-Sacrement + bénédiction.

Chant : Ave Maria

Bénédiction du Saint Sacrement 

 

A la fin de l’Adoration (pendant le chant, on encense) :

 

Tantum ergo, Sacramentum
Veneremur cernui :
Et antiquum documentum,
Novo cedat ritui :
Praestet fides suplementum,
Sensuum defectui.

 

Genitori, Genitoque,
Laus et jubilatio :
Salus, honor, virtus quoque,
Sit et benedictio :
Procedenti ab utroque,
Comparsit laudatio. Amen
 
Ce sacrement est admirable !
vénérons-le humblement,
et qu’au précepte d’autrefois
succède un rite nouveau !
que la foi vienne suppléer
à nos sens et à leurs limites !

 

Au Père, au Fils notre louange,
l’allégresse de nos chants :
salut, honneur, puissance
et toute bénédiction :
à l’Esprit du Père et du Fils
égale acclamation de gloire ! Amen

Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement tu nous as laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer avec une telle ferveur les saints mystères de ton Corps et de ton Sang, que nous puissions goûter sans cesse en nous le fruit de ta rédemption. Toi qui vis et règnes avec le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles. Amen.

 

Bénédiction du Saint Sacrement.

 

Dieu soit béni.
Béni soit son Saint Nom.
Béni soit Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme.
Béni soit le Nom de Jésus.
Béni soit son Sacré Cœur.
Béni soit son précieux Sang.
Béni soit Jésus dans le très Saint Sacrement de l’autel.
Béni soit l’Esprit Saint Consolateur.
Bénie soit l’auguste Mère de Dieu, la très Sainte Vierge Marie.
Bénie soit sa Sainte et Immaculée Conception.
Bénie soit sa glorieuse Assomption.
Béni soit le nom de Marie, Vierge et Mère.
Béni soit Saint Joseph, son très chaste époux.
Béni soit Dieu dans ses anges et dans ses saints.

Mon Dieu, donnez-nous de nombreux et saints prêtres.

Mon Dieu, donnez-nous de nombreuses et saintes vocations religieuses.

Mon Dieu, donnez-nous de nombreuses et saintes familles.

Mon Dieu, donnez-nous de nombreux et saints laïcs.

Seigneur, rends-nous saints comme toi-même es Saint !