Menu
En ce moment

La Révolution de 1789 met en place une nouvelle division territoriale : le département. Leur création enlève aux diocèses leurs pouvoirs administratifs. Le département de la Lozère ainsi créé conserve mis à part quelques modifications au nord et au sud les limites du diocèse de Mende.

À cette époque, ce diocèse a déjà une longue existence de près de 14 siècles. Selon la tradition, mais aucune source ne le confirme, saint Martial envoyé par Rome aurait évangélisé au IIIe siècle le territoire des Gabales (peuplade gallo-romaine qui habitait notre région et dont la capitale était Anderitum, l’actuelle Javols). Il aurait nommé comme premier évêque saint Séverien.

Vestiges archéologiques d’Anderitum (Javols)


L’évêque historien Grégoire de Tours évoque dans son Histoire des Francs écrite dans la deuxième moitié du VIe siècle, l’église Gabale et mentionne l’existence de saint Privat, évêque de Mende, martyrisé au IIIe siècle. Mais Mende le lieu du martyr est-il le lieu du premier siège épiscopal ? Ne serait-ce pas Andéritum, la capitale des Gabales ? Le débat est difficile à trancher. Quoiqu’il en soit la présence du diacre Genialis représentant les Gabales au concile d’Arles en 314 prouve qu’il existait dès cette époque une communauté chrétienne et un diocèse. Six siècles plus tard, en 942, comme l’attestent les documents, Étienne Ier est appelé pour la première fois évêque de Mende et non plus des Gabales.

Statue de saint Privat – Ermitage Saint-Privat de Mende

Les chapelles de l’ermitage Saint-Privat de Mende