Menu
En ce moment
Photo Eric Veyrier - Fête saint Jacques à Aumont-Aubrac - Diocèse de Mende

Saint Jacques serait né vers l’an 5 avant JC. Vers l’an 33, il reçoit le Saint Esprit sous la forme de langues de feu, à la Pentecôte. Ainsi, il parcourt à pieds puis en bateau, tout l’occident pour évangéliser.

Celui qui assiste à la transfiguration de Jésus avec deux autres apôtres est très connu chez nous : par le chemin qui porte son nom et sillonne le nord de notre joli département. Le Chemin de Saint Jacques de Compostelle voit tous les ans, passer des milliers de pèlerins qui, le plus souvent partis du Puy-en-Velay, rejoignent Conques ou St-Jean-Pied-de-Porc, ou encore Compostelle pour les plus endurants.

Ainsi le jour de sa fête, saint Jacques a été mis à l’honneur par la Paroisse du nord-Lozère et qui porte son nom. Une messe a été célébrée en l’église d’Aumont-Aubrac par l’abbé Robert Gras, assisté des abbés Raymond-Pierre Coly et Pierre-Yves Girod, responsables du secteur.

Parmi les nombreux fidèles lors de cette messe très priante, on notait la présence de plusieurs pèlerins, des Sœurs de la Fraternité Monastique de Jérusalem et un groupe de 14 séminaristes accompagnés par leurs prêtres formateurs, les abbés Philippe Robert de Namur en Begique et Christophe Kehardy de l’Ile Maurice. Il y avait aussi le père Wilconquer des Missions Etrangères de Paris. Ainsi de jeunes futurs prêtres, venus d’Inde comme Pradeep, de France, de Belgique, d’Allemagne, du Kongo, du Centre Afrique, d’Haïti, de Madagascar ou encore d’Autriche comme François, présents chez nous en session de trois semaines sur le joli site de Chaldoreilles, près de Serverette sont venus apporter une touche d’universalité à cet office. Comme pour mieux nous montrer l’importance de ce grand Saint, qui lui-même avait sillonné de nombreuses contrées. Un message universel, d’amour, sans limite de cœurs… ou de frontières.

Éric Veyrier