Ajoutez votre titre ici

C’est le dimanche 6 septembre 2020, date proche de la fête de la Nativité de la Vierge, que s’est tenu, en bonne distanciation sociale, dans le superbe site dédié à l’apparition de 1250, le traditionnel pèlerinage honorant Notre Dame de Beaulieu.

Le cadre est somptueux, calme, serein, propice au recueillement et bien connu des paroissiens, venant surtout à la fois de Lozère et de Haute-Loire. On peut s’y rendre en voiture ou à pieds.

A quelques 1300 mètres d’altitude, il reste sur place un vestige d’une ancienne chapelle écroulée. En 1996 l’abbé Vissac, enfant du pays et alors curé de Paulhac-en-Margeride, avait relancé ce pèlerinage sur le site même de l’apparition. Et depuis, tous les ans, nombreux sont ceux qui se rendent sur place pour saluer Marie.

C’est ce qu’ont fait quelques 140 pèlerins cette année, venus assister à la messe au grand air, présidée par l’abbé Pierre-Yves Girod. Auparavant sur le joli chemin d’accès au site et pendant une trentaine de minutes de marche à pieds pour ceux qui avaient laissé leur véhicule à l’entrée du bois, Pierre-Yves avait animé la procession et le chapelet.

L’abbé Léon Granier concélébrait et sonorisait la cérémonie avec un important matériel. Beaucoup de petites mains s’étaient jointes pour faire de ce 25ème rendez-vous un succès. Et des bénévoles du village de Paulhac, avec le maire, avaient acheminé de nombreux bancs ainsi que des tables. La chorale très efficace a coloré la messe très priante.

A noter que la plaque descriptive apposée sur un pan de mur de l’ancienne chapelle, érodée par le temps et le climat rude de la montagne, a été remplacée cette année. Il s’agit d’un beau geste réalisé par Gilbert Vissac de Paulhac, frère de l’abbé disparu, dont la famille présente a tenu à offrir un goûter sur place.

Un moment fort de prière, sur un espace, qui porte bien son nom de beau…lieu.

Éric Veyrier