Église catholique en Lozère
20 mai 2024 |

Les JMJ, un cadeau d’espérance !

Pour les 30 jeunes lozériens, les Journées mondiales de la jeunesse à Lisbonne furent un véritable cadeau d’espérance, une expérience fondatrice aussi pour les 1,5 million de jeunes présents mais aussi pour notre Eglise. Avoir 20 ou 25 ans et croire en Jésus-Christ, c’est possible ! C’est possible et de façon heureuse… Cette génération nouvelle donne, à sa manière, un visage joyeux et rayonnant à notre institution. Bien sûr, les JMJ n’enlèvent ni les questions ni les doutes portés par ces centaines de milliers de pèlerins venus du monde entier. Les défis écologiques, les fragilités affectives, l’absence de repères fermes, l’anxiété sur l’avenir demeurent bien présents mais les JMJ offrent, de façon étonnante à cette génération Z marquée par Tik Tok et You Tube, des signes pour vivre sa foi.

 

Le pape François, tel un grand-père parlant à ses petits-enfants, les a invités à se lever, à s’impliquer dans une Eglise ouverte à tous, à cultiver l’amitié avec le Christ, à témoigner d’une joie évangélique et missionnaire, à mettre au centre d’une « nouvelle chorégraphie » la personne humaine. En dilatant son cœur, on met de l’ordre dans sa vie ! L’accueil enthousiaste et l’organisation édifiante de nos amis portugais à Vila Real et à Lisboa ont facilité bien des choses. Quel témoignage. Merci en particulier aux 25000 bénévoles. Le temps des français réunissant 44000 jeunes fut un baume précieux aux parfums de louange, de fraternité, de joie, d’engagements et de sourires. Le Chemin de Croix, avec sa créativité artistique – du jamais vu – en a ému plus d’un ! La messe de clôture du dimanche 6 août au Campo de Graça, malgré la chaleur et la fatigue, fut un moment de grâce entre ciel et terre. D’une génération à une autre, les JMJ se transmettent comme une expérience ecclésiale à vivre et un cadeau d’espérance à recevoir. Merci Seigneur.

 

Cette espérance évangélique, nous pourrons la partager ensemble avec la rentrée 2023. Reprises des activités scolaires, professionnelles, associatives et ecclésiales, messes de rentrée dans nos paroisses, pèlerinages locaux, session du conseil épiscopal… sans oublier, à la fin du mois de septembre, les rencontres méditerranéennes à Marseille avec le pape François. Entre un Festival inédit, un banquet solidaire, le dialogue entre jeunes et évêques de la Méditerranée, la prière à La Major, et la messe au stade Vélodrome, notre espérance, comme une flamme à entretenir, sera assurément partagée. Peut-être le savez-vous déjà, le Jubilé de 2025 nous invitera encore et toujours à être Pèlerins d’espérance ? Ce que le Seigneur nous demande, il nous le donne. A tous, bonne rentrée dans l’espérance.  

 

                                                                                                                                                                                                                                                             + Benoît BERTRAND

                                                                                                                                                                                                                                                               Evêque de Mende