Église catholique en Lozère
27 septembre 2022 |

Journée mondiale du migrant et du réfugié

La Journée mondiale du migrant et du réfugié célébrée ce dimanche dans plusieurs paroisses. Le Pape invite à construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés.

 

La paroisse Saint-Joseph de Florac organise une fête de la fraternité, ce dimanche 25 septembre, avec une messe à 11h à l’église de Florac, suivie du verre de l’amitié et d’un repas partagé. Ce même dimanche, au cœur du rassemblement paroissial de la paroisse Saint-Privat de Mende, la chorale africaine fera ses débuts en interprétant un chant pour l’offertoire de la messe et en animant la prière de louange, à la maison diocésaine, dans l’après-midi.

Voici un extrait du message du Pape François pour cette journée : « Construire l’avenir avec les migrants et les réfugiés signifie reconnaître et valoriser ce que chacun d’entre eux peut apporter au processus de construction. J’aime voir cette approche du phénomène de la migration dans la vision prophétique d’Isaïe, dans laquelle les étrangers n’apparaissent pas comme des envahisseurs et des destructeurs, mais comme des ouvriers volontaires qui reconstruisent les murs de la nouvelle Jérusalem, la Jérusalem ouverte à tous les peuples (cf. Is 60,10-11). Dans la même prophétie, l’arrivée d’étrangers est présentée comme une source d’enrichissement : « Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi, vers toi viendront les richesses des nations » (60,5). En effet, l’histoire nous enseigne que la contribution des migrants et des réfugiés a été fondamentale pour la croissance sociale et économique de nos sociétés. Et c’est encore le cas aujourd’hui. Leur travail, leur capacité de sacrifice, leur jeunesse et leur enthousiasme enrichissent les communautés qui les accueillent. Mais cette contribution pourrait être bien plus importante si elle était valorisée et soutenue par des programmes ciblés. Il s’agit d’un potentiel énorme, prêt à s’exprimer, si seulement on lui en donne la possibilité. (…) L’arrivée de migrants et de réfugiés catholiques offre une nouvelle énergie à la vie ecclésiale des communautés qui les accueillent. Ils sont souvent porteurs de dynamiques revitalisantes et animateurs de célébrations vibrantes. Le partage de différentes expressions de foi et de dévotion représente une occasion privilégiée de vivre plus pleinement la catholicité du peuple de Dieu. »