Menu
En ce moment
Calendrier des événements
<< Nov 2020 >>
LMMJVSD
26 Mini séjour pour les jeunes à Conques27 28 29 30 31 1
2 Assemblée plénière d’automne 20203 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 Fête de clôture de la visite pastorale de Mgr Bertrand
Messe jubilaire
14
15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
Les témoignages d’Espérances reçus dans le cadre des 400 ans de la consécration
de la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Privat de Mende
sont rassemblés ci-dessous :


Mgr Benoît Bertrand, évêque de Mende

« En ces temps incertains de pandémie mondiale qui affecte aussi la Lozère, je rends grâce à Dieu pour la foi active, le courage et l’espérance de tant de prêtres et de diacres, de consacrés et de fidèles laïcs qui sont venus, depuis 400 ans, prier en notre cathédrale Notre-Dame et Privat. A la suite de l’apôtre Paul, je remercie le Seigneur : « Nous rendons grâce à Dieu au sujet de vous tous, en faisant mémoire de vous dans nos prières. Sans cesse, nous nous souvenons que votre foi est active, que votre charité se donne de la peine, que votre espérance tient bon en notre Seigneur Jésus Christ, en présence de Dieu notre Père. » (1 Th 1,2-4).

Suite à la décision providentielle du Bienheureux Pape Urbain V, la cathédrale fut reconstruite, consacrée et ouverte à tous. En disant à Dieu ma reconnaissance, je souhaite aussi retrouver le rôle spirituel de la mémoire comme source d’action de grâce et d’adoration. En communion avec les catholiques de Lozère et mes prédécesseurs au Siège épiscopal de Mende, je veux vivre ce temps de mémoire comme une révélation de l’amour gratuit de Dieu pour nous.

Au fil de l’année liturgique, notre cathédrale vit au rythme des célébrations diocésaines et paroissiales qui s’y déroulent, au rythme aussi des foules ou des personnes qui convergent. Maison de famille, la cathédrale accueille pèlerins et touristes, familles et pauvres, jeunes et personnes en recherche. Eglise-Mère du diocèse, notre basilique-cathédrale est un signe impressionnant de l’irruption de la transcendance dans notre immanence. Au cœur de la ville de Mende, elle se fait invitation ou interrogation : « Que cherches-tu ? Qui cherches-tu ? ». Depuis quatre siècles, c’est assurément grâce à la fidélité de tant de chrétiens que notre cathédrale, comme une lumière attire. Cette foi fraternelle, missionnaire et créative est pour nous un signe magnifique d’espérance !

Par l’intercession de Notre-Dame, de Saint Privat et du Bienheureux pape Urbain V, qu’il nous soit donné d’être, aujourd’hui encore, des héritiers et des bâtisseurs sur le chemin de la sainteté… Espérer, c’est dire à la suite de l’apôtre Paul : « Je sais en qui j’ai mis ma foi » (2 Tm 1,12). Que le Nom du Seigneur soit béni. 

Mende, Toussaint 2020″

Jean-Paul Lecou – de Saint-Privat de Vallongue

 

 

 

 

 

 


« Le bouton de cosmos (de mon jardin) contient déjà, à lui seul,

toute la beauté de la fleur en devenir.
C’est là mon ESPÉRANCE pour demain.
Le monde de demain,
sauvé par le sang de Jésus-Christ,
ne peut être que beau. »

Les Sœurs du Carmel de Mende

Témoignage d’espérance et d’Action de grâce :
Enrichissement mutuel, en donnant leur place aux jeunes dans l’Église.

Au printemps l’un des jeunes instrumentistes insiste pour que nous apprenions l’hymne :  » Jubilez criez de joie »  chanté à la cathédrale.
Ainsi tout est prêt pour cette période difficile : « Dieu nous ouvre un avenir ! » Et quel avenir !…  » Par le Fils et dans l’Esprit, vers le Père !
Peu avant Toussaint, l’instrumentiste suivant nous fait part de son désir de nous voir apprendre l’hymne qui sera chanté à la cathédrale pour les 400 ans : « les paroles sont si belles ! »
Tout est donc prêt pour Toussaint !

« Le Royaume est proche que l’Esprit descende et que se répande la paix sur le monde.
Le monde a soif du Dieu vivant.
Il trouvera sa paix dans les plaies de son Seigneur.
Laissez-vous plonger dans la mort et la résurrection du Christ,
Lui seul est votre Dieu et votre Roi. Adorez-le ! »

Suivons le mode d’emploi qui nous est donné. Espérance et paix.

P. André Bonnefoy

Témoignage d’Espérance

« Hâtez-vous lentement;  et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ;
Polissez-le sans cesse et le repolissez… » *    
Ainsi de notre Cathédrale : bâtie, incendiée, rebâtie, ravalée et sans cesse embellie.

Ainsi de notre Eglise en cette pandémie où les initiatives pastorales sont stoppées.
Mais d’autres sont mises en œuvre : – pour les diverses célébrations
– et plus encore des initiatives de « Fraternité et charité pendant le confinement » **
Oui gardons l’espérance, à chacun l’Esprit Saint  offre toujours ses dons.
Courage, « Je suis avec vous tous les jours, (pas que les jours où tout marche bien), tous les jours jusqu’à la fin du monde »
Matt 28, 20

* Boileau – L’art Poétique – Chant I – Vers 171-173
** Tract denier de l’Église »

François Durand – vicaire général et curé modérateur de la paroisse Saint-Privat.

Témoignage d’espérance – 400 ans de la cathédrale de Mende

« Le désert et la terre de la soif qu’ils se réjouissent ! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse » (Isaïe 35,1). La Lozère est loin d’être un désert ; c’est même le « pays des sources ». Une forme d’aridité atteint pourtant notre Eglise alors que depuis des générations la foi chrétienne était le bain naturel de beaucoup : « on tombait dedans » dès la petite enfance.

Heureusement, la soif de Dieu demeure. Dieu travaille…

J’en veux pour preuve ces enfants, rencontrés dans les écoles catholiques à Mende, Badaroux ou au Chastel, qui m’ont littéralement bombardé de questions sur Dieu, Jésus, Marie, les prêtres, les religieuses, la prière, ma vocation ! Ils ont soif.

Je veux faire mémoire aussi de ces jeunes adultes, rencontrés au détour d’une célébration, suite à un appel téléphonique pour « autre chose », ou lors d’une cérémonie en préfecture… et qui reviennent vers le Seigneur ; ils recommencent dans la foi et sont désireux d’approfondir leur vie spirituelle. Plusieurs ont reçu, dans la cathédrale les sacrements du pardon, de la Confirmation, de l’Eucharistie.

Plusieurs jeunes, collégiens, lycéens, étudiants, investis dans la messe animée par les jeunes et les enfants, une fois par mois dans la cathédrale, ou participant aux écoles de prière, camps et autres rendez-vous d’Église, sont, pour moi, source d’une vive espérance. Ils ne font pas les choses à moitié. Ils prient et veulent vivre en chrétiens.

Quelle joie, lors de messes de la nuit de Noël, pour des rassemblements diocésains, comme les rassemblements SpiriTous ou pour des ordinations, de voir la cathédrale comble ! Une Église en fête ; la joie de Dieu répandue en abondance sur tant de visages ! Merci Seigneur.

7 novembre 2020

Robert et Maryvonne – de Mende

Regarde

Je sais que tu as mille et une raisons de désespérer,
Mais je voudrais te crier qu’il y a aussi mille et une autres raisons d’espérer ! Ne laisse pas gagner ton cœur par les marées noires des mauvaises nouvelles, Pour changer le monde, il faut d’abord changer ton regard.
Regarde et cueille chaque jour, autour de toi, au creux du quotidien, Ces mille et une fleurs d’espérance :
Celles qui poussent au milieu des plus sinistres tours de béton, Des plus monotones lieux de transport ou de travail,
De la plus froide chambre d’hôpital,
De la plus humble décision, personnelle ou collective, pour la justice. Regarde et vois tous ces hommes et toutes ces femmes
Qui ne font pas « la une » des journaux, mais qui inventent, jour après jour,
De nouvelles manières de vivre, de partager, d’espérer,
Et qui manifestent que le Royaume de Dieu est à la portée de la main. Regarde et vois tous ces hommes et toutes ces femmes
Qui, au lieu de crier que Dieu est aveugle, lui prêtent leurs yeux ;
Qui, au lieu de crier que Dieu est manchot, lui prêtent leurs mains ; Qui, au lieu de crier que Dieu est muet, lui prêtent leurs voix.
Regarde et entends, car le monde actuel a besoin de retrouver ce « regard du cœur », et de cueillir ces fleurs de l’espérance
pour mieux respirer et pour mieux vivre.
Jeannette, Petite Sœur de l’Assomption, à partir d’une prière de St François d’Assise

Anne et sa famille – de Chanac

Choisis la vie !  – Chant de la Roche d’Or interprété par Anne

Dessin de Thérèse – 4 ans



Mise en scène Lego de Léon – 7 ans


Annette – de Blavignac

Ma seule paix  (d’après les poèmes de Sainte Thérèse de Lisieux)

Mon cœur ardent veut se donner sans cesse
Il a besoin de prouver sa tendresse
Ah ! Qui pourra comprendre mon amour ?
Quel cœur voudra me payer de retour ?

Ô Toi qui sus créer le cœur des mères
Je trouve en Toi le plus tendre des pères
Rien ne saurait me charmer ici-bas
Le vrai bonheur ne s’y rencontre pas

Ma seule paix, mon seul bonheur
Mon seul amour… c’est Toi Seigneur …

Cathy – de Meyrueis

Seigneur,
Seigneur je te dis souvent « Fais de moi ce qu’il te plaira« .  Grâce à ton Amour, tu nous aides à mieux comprendre et accepter ce temps de pandémie. Tu marches avec nous et pour nous dans ce désert. C’est un exercice par moment compliqué, la patience nous échappe, mais par la prière et tes paroles tu nous invites toujours à voir plus Haut.
Seigneur, je te remercie pour toute ta tendresse, « Je vis mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. » (Ga 2,15-20)
Je rends grâce à ton nom pour ton Amour et ta Vérité, car tu élèves, au dessus de tout, ton nom et ta Parole. (Psaumes 137;2)

Josyane – de Marvejols

La fraternité, c’est quoi
C’est s’ouvrir à l’autre, c’est …
Voir et regarder, c’est
Te croiser, te rencontrer, c’est
M’arrêter pour te parler, c’est
Embrasser mes proches comme avant
Donner de l’espérance
Partager l’amitié, le pain, le quotidien
Tout ce que nous faisions avant
Avant ce fichu confinement
Puissions-nous par la foi en Toi Seigneur
Nous libérer de la peur, la peur de la mort, la subjuguer,
Cette peur d’attraper le virus, d’être infestés, cette peur quasi déraisonnée
De la maladie, de la souffrance de l’isolement et de la mort
Croire en la vie
Croire en l’amour
Voilà un remède pour tous
Re sourire
Re construire
Avancer sur le chemin de la vie
le chemin de la liberté
De vivre et d’aimer son prochain
Et tout nous sera donné alors
En abondance
c’est ce en quoi je crois
Pour cela dès aujourd’hui
J’ai envie de dire Merci Au Seigneur

Mary – du Rochat

Sœur Marie-Gérard – de Chanac

Une Parole de Dieu, qui nourrit ma prière pour les personnes découragées…
L’Espérance, c’est un mot pour désigner la foi en un Dieu, qui n’abandonne personne au bord du chemin.

« Espérer ce que nous ne voyons pas,
c’est l’attendre avec persévérance. » (Rm 8,25)



Malou, Marie et René – de la paroisse Sainte-Thérèse de Langogne

L’ESPERANCE est le meilleur remède quand ça va mal. Aie confiance vit ta foi qui est ta force, prie et avance. Demain le printemps refleurira !!
Malou

A ceux qui ont perdu un être cher : Soyez forts, courageux, continuez, vivez votre foi dans la lumière et l’ESPERANCE de la résurrection à venir.
Marie

L’ESPERANCE  est la lumière qui donne un sens à notre vie et les cœurs qu’elle éclaire retrouvent paix et harmonie.
La vie est ESPOIR et recommencement. L’arbre rebourgeonne oubliant l’hiver…
René

Sœur Clairede Mende

« Le front penché sur la terre
j’allais triste et soucieux,
quand retentit la voix claire
d’un petit oiseau joyeux.
Il me dit :  »reprends courage,
l’ESPERANCE est un trésor,
même le plus noir nuage
a toujours sa frange d’or… »

Au bout du tunnel il y a toujours la Lumière. Il faut toujours regarder vers l’à-venir, faire confiance, aller de l’avant et ESPERER… car rien n’est impossible à Dieu et Il nous aime.
Ces messages m’ont souvent aidée à avancer malgré les difficultés, dans la confiance…

Michèle – de Mende

Émergeant du brouillard bien épais de Novembre
Voici la cathédrale avec ses deux clochers…

Sur le coup de midi on va c’est sûr entendre
Le joyeux carillon qui sait nous enchanter.

Quatre siècles déjà qu’elle accueille les fidèles
Pour célébrer la vie, l’amour, Pâques et Noël.

Bientôt nous reviendrons avec tous nos amis.
Nous nous tiendrons debout, assis, ou à genoux

Sous les voûtes bénies monteront les prières
Et à Dieu tout-Puissant, tous, nous dirons merci.

Père Roger Maurin – de Mende

La cathédrale, elle a bercé mon enfance. La cathédrale, j’y ai célébré ma première Messe. Bien des années après, j’y suis revenu comme prêtre à la paroisse de MENDE. Si actuellement on n’entend plus les cloches pour cause de confinement, la cathédrale est faite pour rassembler le peuple de Dieu. Elle est témoin de la peine des familles perdant l’un des leurs mais aussi de la joie des jeunes se promettant amour et fidélité pour la vie au cœur de la cérémonie de leur mariage. Bref, elle est témoin des joies et des peines des Mendois et de bien d’autres.

Puisse-t-elle le faire encore longtemps. Puisse-t-elle accueillir longtemps encore l’humble prière des gens dans la peine qui se confient à Jésus par Marie. Puisse-t-elle rassembler les croyants lors des grandes célébrations et accompagner le peuple de Dieu au long de son chemin sur la terre.

Bon vent et longue vie à notre cathédrale.