Église catholique en Lozère
17 avril 2024 |

Avec les catéchumènes, marchons vers Pâques !

Avec les catéchumènes, marchons vers Pâques !

 

Cette année dans notre diocèse, ils sont neuf adultes et une dizaine de collégiens et lycéens à se préparer au baptême célébré durant la veillée pascale. Tous, et de grand cœur, ils marchent vers la lumière ! Quelle grâce… L’un d’entre eux m’a dit : « J’ai besoin d’avoir les yeux dépoussiérés ! » Le témoignage des catéchumènes est impressionnant. Ils nous aident aussi à grandir dans la foi et à vivre une sorte de renouveau dans la grâce de notre baptême.

L’an passé en France, ils étaient 5500 adultes à demander le baptême. Combien seront-ils en 2024 ? Ces adultes, dont la moitié a moins de 30 ans, se sont mis en route pour de multiples raisons. Il peut s’agir d’une conversion fulgurante. Ils se mettent en marche après un événement éprouvant : un deuil, une maladie, un échec… Pour beaucoup, il s’agit d’un cheminement long, tortueux, sinueux, ponctué par de nombreuses questions existentielles. Ils ont été mis en route par un témoin, une interrogation, une rencontre : un conjoint, un enfant, un ami… Ce fut, par exemple, un échange avec un chrétien sur la vie, l’amour, l’avenir, la mort, l’Eglise, la foi…

Les catéchumènes disent souvent leur gratitude d’être accueillis par des communautés chrétiennes chaleureuses, ouvertes, priantes. Beaucoup ont cherché dans plusieurs directions et en diverses mouvances spirituelles. L’un d’eux écrit : « La baptême est pour moi un nouveau début dans la vie. Je le prépare depuis un an dans des lectures et des rencontres, mais je sais que c’est le chemin d’une vie. Bien des questions se sont posées à moi. Et la seule réponse qui s’est imposée est la croyance en Jésus ».  Le témoignage édifiant de ces nouveaux chrétiens vient nous réveiller et nous encourager, nous les vieux chrétiens.

Pendant ce carême 2024, prions fraternellement pour les jeunes et les adultes qui se préparent aux sacrements de l’initiation chrétienne : le baptême, l’eucharistie et la confirmation. A l’approche de la fête de Pâques, regardons avec un grand angle notre chemin de foi : ses étapes, ses déplacements, les temps de doutes, sa croissance. Etre chrétien, ce n’est pas simplement croire au Dieu de Jésus-Christ ou être assuré que ce Dieu est un Dieu d’Amour. Etre chrétien, c’est s’accepter comme les yeux, la bouche, les oreilles, les mains de Jésus en ce monde. C’est se mettre à la disposition du dessein de Dieu pour notre humanité et devenir les continuateurs, aujourd’hui, de l’acte créateur du Seigneur. Pour cela, avec les catéchumènes de la Lozère, marchons ensemble vers la lumière.

                                                                                                                          + Benoît BERTRAND
                                                                                                                              Evêque de Mende