Église catholique en Lozère

20 janvier 2021 | 

A Dieu, sœur Saint-Jean-Baptiste

Sœur Saint-Jean-Baptiste s’en est retournée auprès du Père le 24 novembre 2020.

Tu es née au cœur de l’hiver, le 3 janvier 1934, au Rigourdel, entre Chirac et Marvejols. Première fille après 4 garçons, tes parents te prénomment Maria. Mais dans la famille, c’est ton second prénom qui est utilisé : Antoinette. Quatre autres enfants naitront après toi. C’est d’abord dans ton village que tu vas à l’école, avant de rejoindre le cours ménager des Ursulines de Chirac.

Dès ce moment, le Seigneur touche ton cœur. Tu as seulement 17 ans lorsque toute la famille est réunie dans la cour de la ferme pour te dire au revoir : tu as décidé de consacrer toute ta vie au Seigneur. C’est  revêtue de la robe de mariée d’une de tes belles-sœurs que tu prends l’habit des ursulines  dans la chapelle du couvent de Chirac. Après deux ans de noviciat à Ispagnac, tu fais profession le 19 septembre 1953 et dès le lendemain, tu pars pour Uzès. Tu y resteras jusqu’en mai 2017 : 64 ans !

Toute une vie pendant laquelle, après quelques études, tu développes tes talents d’éducatrices : en classe ( le plus souvent au CE 2), à l’internat, tu as accompagné une multitude d’enfants, sur le chemin de l’école, sur celui de la foi, par la catéchèse et la préparation aux sacrements, et finalement, sur le chemin de la vie.  Combien de parents d’élèves actuels de l’école Sainte Anne d’Uzès rappelle ton souvenir en venant inscrire leurs enfants !  Pendant toute une période, l’école d’Uzès accueille à l’internat des enfants qui sont en difficultés. Ils trouvent auprès des sœurs une famille. Tu te dépenses généreusement pour eux, avec un cœur de mère.  L’été, retour dans la Lozère natale, à Javols, avec tout ce petit monde, pour les colonies. Tu aimais particulièrement ce moment de l’année.

Pendant toutes ces années, tu développes tes qualités relationnelles, avec les enfants, comme avec les familles. Tu es bien fille d’Angèle : affable, humaine, douce et ferme à la fois. Ton sens de l’humour, ton sourire plein de bonté ont marqué ceux qui t’ont rencontrée.

L’intense activité que tu déploies pendant toutes ces années est soutenue par une vie de prière qui s’approfondit au fil des ans.

Tu as une grande dévotion pour la Vierge Marie. L’ultime pèlerinage que tu as pu faire à Lourdes, il y a deux ans, a été source de beaucoup de  joie. Tu es aussi revenue pleine de reconnaissance pour les jeunes qui t’avaient accompagnée tout au long de ce périple.

Après 3 ou 4 années passées entre Chaldoreilles (l’été) et Uzès ( l’hiver), tu arrives  à Chirac avec sr Marie-Augustin en mai 2017, au moment de la fermeture de la communauté d’Uzès. Tu vis courageusement ce qu’il faut bien appeler un arrachement. Laisser derrière soi plus de 60 ans de liens tissés avec tant de personnes en pays d’Uzège à l’école, à la paroisse, dans le diocèse n’est pas chose facile.

La simplicité et la délicatesse dans les relations fraternelles marquent cette période. Tu exprimes parfois te sentir un peu comme une étrangère dans ta terre natale… en 60 ans, les choses ont beaucoup changé. Par contre, tu as la consolation de retrouver certains membres de ta famille tout proches. Peu à peu les ennuis de santé s’accumulent, et s’aggravent. Après une hospitalisation au début de l’été, tu as rejoint l’EHPAD St Jacques. C’est là qu’en la fête de la Présentation de Marie tu as été appelée à rejoindre ton Seigneur.