Menu
En ce moment

La rentrée 2020 avec… le meilleur de nous-mêmes !

Un sondage récent nous indique que, devant cette rentrée 2020, 74% des français seraient inquiets. Il est vrai que des signes sanitaires et socio-économiques peuvent assurément nous préoccuper. Comment va donc se passer cette reprise ? A coup sûr, il va falloir garder intacte notre vigilance. Nous allons devoir avancer à vue sans tout savoir et sans tout pouvoir maîtriser. « Seigneur, que devons-nous faire ? ». Cette question des apôtres adressée à Jésus est sans doute aussi la nôtre.

Je vous invite, tous et de grand cœur, à vivre cette rentrée peu banale avec le meilleur de nous-mêmes. Il y aura, bien sûr, dans les semaines et les mois à venir une part d’incertain mais je vous appelle à avancer dans la confiance. Misez sur ce qui est solide : le sens de la solidarité lozérienne à l’égard de tous, votre expérience personnelle acquise durant les mois passés, votre capacité à résister et à entreprendre contre la morosité ambiante, la prise en compte de ce qui naît, de ce qui grandit et se fortifie plutôt que ce qui meurt, le regard sur les épreuves en n’oubliant pas ce qui est source de fécondité et de projet pour nos familles, nos entreprises, nos paroisses…

Demeurons aussi assurés que le Seigneur est avec nous dans la barque agitée par les flots de la tempête. Peut-être avons-nous tout simplement l’impression qu’il dort ! Entendons la réponse de Jésus lui-même, sous forme d’une question : « Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ? ». Des projets personnels, professionnels, associatifs ou diocésains peuvent nous mobiliser. Beaucoup comptent sur notre implication, respectueuse des gestes barrières et de la distanciation physique bien évidemment… Beaucoup espèrent nous revoir avec le meilleur de nous-mêmes ! A quoi cela nous sert-il de rester sur le bord du chemin ou assis sur notre canapé devant des chaînes d’information en continu ?

L’enjeu majeur de cette rentrée 2020 est de demander la grâce d’une foi paisible et engagée ! Jésus est là présent à nos côtés : « N’ayez pas peur, c’est moi… Confiance, n’ayez pas de crainte… N’aie pas peur, il t‘appelle… Lève-toi et marche… Ne crains pas petit troupeau, j’ai vaincu le monde ». Toute la Bible est parsemée de ces paroles de défi… Oui, paroles de défi ! Elles chantent finalement la disproportion entre ce que les femmes et les hommes sont et ce qu’ils peuvent devenir dans la victoire du Christ sur la peur. Aux heures de découragement, remémorez-vous une parole de confiance du Seigneur. Qu’elle demeure en votre cœur. A tous, belle rentrée avec le meilleur de vous-mêmes et notre grande sœur. Elle se nomme Espérance !

+ Benoît Bertrand
   Évêque de Mende