Menu
En ce moment
Du 1er septembre au 4 octobre 2020 les communautés chrétiennes sont invitées à célébrer la Saison de la création. Une coordination internationale œcuménique propose comme thème cette année : le Jubilé pour la terre.

Instituée par le Pape François en 2015, la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création, devenue en 2019 la Saison de la Création du 1er septembre au 4 octobre, est célébrée dans le monde entier par les communautés chrétiennes.

Nous sommes invités à réfléchir au lien intime qui existe entre le repos de la Terre et les modes de vie écologiques, économiques, sociaux et politiques. Cette année, l’ampleur de la pandémie de Covid-19 a révélé la nécessité d’adopter des systèmes justes et durables. Nous aspirons à l’imagination morale qui accompagne le Jubilé.

La célébration mondiale trouve ses origines en 1989 avec la proclamation de la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création par le Patriarcat œcuménique. Elle est désormais adoptée par la communauté œcuménique dans son ensemble.

Le Temps de la Création est l’occasion de nous unir au Christ comme une seule famille, célébrant ainsi les liens que nous partageons les uns avec les autres et avec « chaque créature vivante de la Terre » (Gn 9,10). La famille chrétienne célèbre cette période en passant du temps dans la prière, en réfléchissant aux moyens d’habiter notre maison commune de manière plus durable et en élevant nos voix dans la sphère publique.

Les Écritures commencent par l’affirmation de Dieu selon laquelle la création tout entière est « très bonne » (cf. Gn 1,31). En tant que cocréatures et gardiens de la création de Dieu, les êtres humains sont appelés à protéger et entretenir sa bonté (cf. Gn 2,15 et Jr 29,5-7). Notre vocation à protéger et nourrir la vie est liée à la viabilité des systèmes écologiques, économiques, sociaux et politiques. Il convient de maintenir un juste équilibre entre ces différents aspects de la vie, et ce, pour la santé de la Terre et de toutes les créatures.

Selon cette sagesse, la Loi de Moïse comportait des dispositions relatives au sabbat. Le septième jour de chaque semaine, le peuple de Dieu était libre de ne pas produire ou consommer. Le repos était étendu aux animaux et à la terre, honorant le Créateur en permettant à la création de se reposer. La 49e année (sept fois sept ans), le peuple de Dieu devait consacrer une année à cette justice restauratrice écologique, sociale et économique.

Un Jubilé pour la Terre

Dans un monde post-Covid-19, sommes-nous capables d’imaginer de nouveaux modes de vie justes et durables qui offrent à la Terre le repos dont elle a besoin, répondent aux besoins de chacun, restaurent les habitats et renouvellent la biodiversité ? Que la Sainte Sagesse stimule notre imagination.

Dans un guide de célébration*, nous proposons un certain nombre de ressources dans l’esprit œcuménique de notre vocation commune à protéger la Terre et à maintenir les conditions nécessaires à la vie. En cette période privilégiée, nous encourageons la famille chrétienne tout entière à se joindre à nous pour prier, réfléchir et prendre des mesures audacieuses en vue de réaliser un Jubilé pour la Terre.

Dans l’espérance née de la grâce, nous prions pour que le Seigneur, qui est notre Créateur, notre Sustentateur et notre Rédempteur, touche nos cœurs et celui de la famille humaine en cette Saison de la Création.

Le Comité consultatif du Temps de la Création

*