Menu
En ce moment
Calendrier des événements

Un Décret publié le 10 juillet dernier, organise la sortie de l’état d’urgence et confirme certaines dispositions d’assouplissement dans le cadre des célébrations religieuses (article 47).

  • L’article 1er du décret précise que les mesures d’hygiène (lavage de mains, etc.) et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d’au moins 1 mètre entre deux personnes, dites « barrières » continuent d’être la norme « en tout lieu et toute circonstance », et ce jusqu’au 30 octobre 2020.

-> Nous devons être en mesure de garantir le respect de ce 1er article.
-> Nous ne sommes plus tenus à condamner une rangée de bancs sur 2.

  • L’article 47 précise :

I.   – Les établissements de culte sont autorisés à recevoir du public dans le respect des dispositions qui leur sont applicables et dans des conditions de nature à permettre le respect des dispositions de l’article 1er.
Toutefois, les personnes appartenant à un même foyer ou venant ensemble dans la limite de dix personnes ne sont pas tenues de respecter une distanciation physique d’un mètre entre elles dans ces établissements.

II.  – Toute personne de onze ans ou plus qui accède ou demeure dans ces établissements porte un masque de protection. L’obligation du port du masque ne fait pas obstacle à ce que celui-ci soit momentanément retiré pour l’accomplissement des rites qui le nécessitent.

III.  – Le gestionnaire du lieu de culte s’assure à tout moment, et en particulier lors de l’entrée et de la sortie de l’édifice, du respect des dispositions mentionnées au présent article.

IV.  – Le préfet de département peut, après mise en demeure restée sans suite, interdire l’accueil du public dans les établissements de culte si les conditions de leur organisation ainsi que les contrôles mis en place ne sont pas de nature à garantir le respect des dispositions mentionnées au présent article.

  • Enfin, à partir du 20 juillet, le port du masque devient obligatoire dans les lieux clos. Cela vaut pour les personnes se présentant dans les accueils paroissiaux ou à la maison diocésaine et pour les différente salles de réunions.

 

Merci de contribuer à l’application de ces consignes pour la santé de tous.

Bon été. Bien fraternellement,

Abbé François DURAND,
Vicaire général