Menu
En ce moment

Nous entrons dans le temps de l’Avent ! Dans les églises et les cathédrales du monde entier, des millions de chrétiens vont entendre un récit étonnant. Jésus ne dit ni quand, ni comment les choses vont se passer, mais il l’affirme : « Le Seigneur reviendra. Un monde nouveau naîtra. Tenez-vous donc prêts ! ». L’Évangile nous propose une attitude, mais laquelle ? Une promesse, mais laquelle ? Un chemin, mais lequel ?

Une attitude : « Veillez, tenez-vous prêts… ». Avec l’hiver qui approche, nous entrons dans la nuit qui dévore les jours. Le règne de la nuit, nous le connaissons, avec son cortège de rêves, d’angoisses et de violences. Nuit de l’humanité… notre nuit, peut-être ? Jésus nous le redit : « Tenez-vous prêts… Veillez donc…». L’Avent est ce temps où nous accueillons le désir de Dieu qui veut que nous soyons des hommes et des femmes debout, éveillés, prêts. Dans leur film, Le Soleil même la nuit, les frères Taviani formulent un véritable souhait pour l’Avent : « Que tes journées soient belles, pleines de soleil, même la nuit ». A chacun, bien sûr, de découvrir, durant ces 4 semaines, comment, de façon personnelle, nous allons ouvrir nos yeux de l’intelligence et du cœur.

Une promesse : le Fils de l’homme va venir… Dieu veut nous faire savoir une chose : Il ne s’absente pas de nos vies. Il vient les habiter et les remplir de sa présence, de sa force, de sa tendresse. Le temps de l’Avent, veut donc clamer aux hommes, marqués par la finitude, une nouvelle inattendue, une promesse : le Seigneur vient ! Le temps de l’Avent est donc celui de l’attente, une attente active, une attente dans laquelle nous sommes impliqués par la prière, la préparation des fêtes de famille, l’ouverture du cœur, la disponibilité…

 L’Église nous offre alors un chemin : l’Avent… Avent avec un « e », comme avènement, du latin « adventus », la venue. L’avant avec un « » nous fait regarder en arrière, le passé, c’était avant… L’Avent avec un « e » nous tourne vers l’avenir, vers Celui qui vient pour nous aimer et nous sauver. Rappelons-nous que l’Avent est un temps inédit. C’est la passion de Dieu pour l’humanité qui prend chair. Nous montrerons que Noël n’est pas simplement la commémoration d’un passé mais que la venue du Seigneur se conjugue à tous les temps : il est venu, il vient et il viendra. A tous, belle route vers Noël. En Avent !

 + Benoit Bertrand
Évêque de Mende