Menu
En ce moment

Le 8 décembre 2018, les dix-neuf religieux catholiques assassinés durant la « décennie noire » de la guerre civile, ont été béatifiés au sanctuaire de Santa Cruz à Oran (Algérie).
Mgr Paul Desfarges, archevêque d’Alger, avait rédigé en novembre 2018, une lettre pastorale qui explique le sens de la démarche de l’Église catholique en Algérie. Voici un extrait de son témoignage.

Qui étaient les 19 martyrs assassinés au cours de la guerre civile algérienne entre 1994 et 1996 ? Ces dix-neuf frères et sœurs « Bienheureux » sont une image, une icône, de ce qu’est l’identité de notre Église. Ils ont donné leur vie à Dieu, à l’Algérie et au peuple algérien. Ils ont passé leurs vies à aimer et à servir ce peuple qui était dans l’épreuve de la tourmente, de la violence (NDLR Guerre civile algérienne dans les années 1990). Ils pensaient que leurs relations avec leurs frères et sœurs, avec lesquels ils avaient partagé toute leur existence, étaient plus importantes que de protéger leur vie. Ils étaient autant en danger qu’eux, mais ils avaient fait le choix de rester en Algérie pour les soutenir. Je crois que cela dit quelque chose de ce qu’est notre Église.

Qui sont ces 19 béatifiés

– Mgr Pierre Claverie, évêque d’Oran de 1981 jusqu’à sa mort

Les sept frères des moines de Tibhirine (Trappistes)
– Frère Christian de Chergé
– Frère Christophe
– Frère Luc
– Frère Michel
– Frère Bruno
– Frère Célestin
– Frère Paul (1939-1996).

Des religieuses et religieux
– Frère Henri Vergès, frère mariste
– Sœur Paul-Hélène Saint-Raymond, Petite Sœur de l’Assomption
– Sœur Esther Paniagua Alonso, Sœur Augustine Missionnaire
– Sœur Caridad Álvarez Martín, Sœur Augustine Missionnaire
– Sœur Angèle-Marie, Sœur de Notre-Dame des Apôtres
– Sœur Bibiane, Sœur de ND des Apôtres
– Sœur Odette Prevost, Petite Sœur du Sacré-Cœur

Quatre missionnaires d’Afrique
– Jean Chevillard
– Alain Dieulangeard
– Charles Deckers
– Christian Chessel