Menu
En ce moment
Secours Catholique Lozère

Le dimanche 18 novembre est la Journée Mondiale des Pauvres. C’est aussi la Journée nationale de collecte pour le Secours catholique. A cette occasion, l’association communique sur ses actions et vient de publier son rapport statistique 2018 sur l’état de la pauvreté en France.

Jeudi 8 novembre, une conférence de presse est organisée à la veille de la journée nationale du Secours catholique. Nicole Nurit, animatrice-cadre, Yves Prouhèze, chargé de la communication et Marie-Hélène Turc, vice-présidente, y présentent les résultats du rapport statistique du national.

Campagne du Secours catholique Lozère

Ce rapport permet de faire un point sur la pauvreté en France. Cette « photographie » de la pauvreté est effectuée grâce au recensement de plus de 87000 fiches renseignées en 2017 au niveau national (environ 3000 pour la Lozère). Ces fiches représentent les personnes et foyers accueillis et aidés par le Secours catholique. Un soutien par l’écoute, une aide financière et/ou un accompagnement.

Sur ces 3000 foyers et individus aidés par le Secours catholique de Lozère, on compte :

– 1 ménage sur cinq sans ressource (sans RSA, sans allocation quelconque).
– 60 % concernent des aides financières (alimentation, chauffage, charges du logement).
– La moitié des personnes aidées sont des personnes isolées et âgées ;
– 30% du budget est consacré au soutien apporté aux migrants (notamment les frais de déplacement pour les rendez-vous avec les administrations).

Les familles aidées comprennent les situations monoparentales avec enfants. Mais aussi des familles dont un des parents au moins travaille, mais avec revenus faibles et des difficultés à s’en sortir. Les aides sollicitées concernent principalement une demande ponctuelle (facture qu’ils n’arrivent pas à payer) ou pour du micro-crédit à 0%. On note que les personnes remboursent très bien (96% en Lozère) et sont responsables de leur budget. Le Secours catholique se félicite que cela favorise la dignité de la personne.

En plus de ces personnes aidées, il faut ajouter toutes celles qui viennent aux boutiques solidaires du Secours catholique ou à des rencontres telles que « rompre la solitude ». De plus en plus d’étudiants viennent aux boutiques. Avant on ne les voyait pas.

Les constats :

La délégation de Lozère du Secours catholique remarque que de plus en plus de précarité se développe au niveau de la santé. Ce constat est très fort en milieu rural. Plusieurs raisons à cela :
– le problème de transport ;
– le coût des soins dentaires, des lunettes et des appareillages auditifs.
Cela entraine une dégradation des liens sociaux (ne lisent plus, ne se soignent plus, ne sortent plus, n’ont plus de relations).
– la protection sociale inaccessible pour une majorité de personnes car tout est traité via internet et est dématérialisé. Nombre de personnes âgées, non équipées ou ne sachant pas faire, n’ont ainsi plus accès aux aides.
La précarité est devenue plus large que seule la question financière et matérielle. Elle est aussi sociale.

Autres points marquants :

Le rapport statistique 2018 du Secours catholique sur l’état de la pauvreté en France pointe aussi trois réalités :

1- Parmi les chômeurs accompagnés par le Secours, 2 sur 3 n’ont plus de droit (fin de droits, droits pas ouverts par ignorance ou complexité d’accès) ;
2- Un taux alarmant de non recours au RSA et aux allocations familiales (concerne 25 % des personnes aidées) ;
3- 30% du budget est consacré aux migrants pour les aider au niveau des frais de constitution des dossiers administratifs et aux frais de déplacement à l’OFPRA à Paris. Un gros travail est fait en partenariat avec la Croix-Rouge.

Les + du Secours catholique :

– Le Secours catholique contribue à l’organisation de la société dans le sens du Bien commun, et en concordance avec la doctrine sociale de l’Église.
– En Lozère, près de 300 bénévoles travaillent à l’accueil ainsi qu’au renseignement des fiches pour aider les foyers et personnes. Ce précieux travail participe à établir le rapport statistique effectué par le national. Transmis au gouvernement, cette étude très fouillée est prise très au sérieux.

Marie-Hélène Turc, vice-présidente du Secours catholique en Lozère, remercie à nouveau chaleureusement tous ces bénévoles qui œuvrent au sein de l’association.

Nolwenn Bottou

La collecte nationale du Secours Catholique

Le dimanche 18 novembre, Journée mondiale des pauvres, est aussi la Journée nationale du Secours Catholique. Les dons récoltés sont destinés et permettent d’apporter aux personnes en difficulté un accompagnement, une aide alimentaire ou vestimentaire, des prêts ou dons ponctuels, une aide adaptée aux situations « extraordinaires » comme dans l’Aude dernièrement. L’action du Secours Catholique repose uniquement sur les dons collectés ce troisième dimanche de novembre, comme chaque année, et sur le temps donné par les bénévoles en Lozère : 280 bénévoles et 2 salariées.

La tâche est importante et les renforts sont toujours les bienvenus. Si vous avez envie de nous rejoindre contactez notre équipe locale :

  • Florac : 06 76 92 86 08
  • Langogne : 06 08 02 55 56
  • Marvejols : 07 87 67 99 73
  • Mende : 04 66 49 34 11
  • St Chély d’Apcher : 06 85 01 40 62
  • Villefort : 06 76 92 85 86

Merci pour votre générosité.