Menu
En ce moment
Calendrier des événements
<< Août 2018 >>
LMMJVSD
30 31 1 2 3 4 Pèlerinage à Saint-Privat5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Vie-consacree-Diocese-Mende-2

Très tôt, ce 27 juin, 25 membres de la vie consacrée de notre diocèse se mettaient en route, vers la Maison St Joseph de Puimisson. L’ambiance était joyeuse car nous avions le privilège d’être accompagnées une dernière fois par celui que nous considérons encore comme notre Père évêque, Mgr Jacolin !

A Puimisson, nous étions accueillis, ainsi que les consacrés des 5 diocèses de la province, par Mgr Carré, archevêque métropolitain de Montpellier, au total 240 représentants des différentes communautés et formes de vie consacrée de la Province.

Vie-consacree-Diocese-Mende-2Une courte prière dans la salle de conférence: invocation à l’Esprit Saint et Ps 62 nous mettait à l’unisson pour nous rendre disponibles à accueillir la parole de Mgr Carballo, Secrétaire de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique (CIVCSVA), sur le thème : « Les défis de la diversité dans la vie communautaire et missionnaire ». Mgr Carballo appartient à l’ordre des Frères Mineurs et en bon disciple de St François, sa parole ne manquait pas de sel et se montrait parfois très vigoureuse pour dénoncer les errements qu’a connus la vie consacrée !
La vie consacrée connaît actuellement une crise qui peut laisser penser à un chaos, elle traverse une « Nuit obscure » à la manière de St Jean de la Croix, mais c’est un passage nécessaire pour laisser place à une nouvelle création…En bon franciscain, Mgr Carvallo se réfère à la nature en hiver où tout nous semble  mort, mais dit-il « Je suis fils d’agriculteur et je sais que l’hiver est la saison la plus profonde, celle où la nature travaille le plus, de façon cachée ».

Il nous invitait ainsi à « aller à l’essentiel de la vie consacrée », c’est-à-dire «  l’Évangile, règle suprême et absolue de toute vie consacrée » (citation des papes Benoît XVI et François), et il résume cela en trois mots : vie contemplative, vie fraternelle, mission. Car « notre lieu, ce ne sont pas les catacombes, mais les places où vivent les hommes ». !

Il est difficile de résumer en quelques mots la richesse de l’enseignement que nous avons reçu, car il s’est adressé à nous en espagnol et la traduction improvisée avait quelques difficultés à trouver les mots justes (Il n’avait pas eu le temps de faire traduire son texte et s’en est excusé ! mais nous recevrons bientôt le texte intégral en français).

Je ne donne donc que quelques flashes. J’ajouterai cependant qu’il a beaucoup insisté sur « l’humanisation des structures et de l’exercice de l’autorité » et sur la liberté : « l’exercice de l’autorité consiste à faire grandir. Quand il y a dépendance, cela ne fait pas grandir l’autorité ». La vie fraternelle doit être «humaine et humanisante » sinon elle n’est pas évangélique. Il n’y a pas d’exercice de l’autorité sans liberté et sans beaucoup de communication dans la vie fraternelle.
Autre avertissement humoristique : « attention que la vénération pour les fondateurs n’éclipse pas Jésus-Christ !… » Le Charisme de l’Institut est ce qui a été approuvé par l’Église, ce n’est pas le fondateur et on a eu récemment l’exemple de fondateurs déviants…

Enfin, Mgr Carvallo a terminé par une invitation à affronter avec foi les problèmes de la vie consacrée aujourd’hui, par cette recommandation que le pape Benoît XVI avait donnée aux évêques du Brésil dans une homélie (dont je n’ai pas la référence) :

  • Écouter ce que Dieu nous demande
  • Annoncer la bonne nouvelle dans les périphéries
  • Dénoncer tout ce qui est contraire au projet de Dieu sur l’Humanité
  • Intercéder (comme Élie)

Et il nous renvoyait à deux textes bibliques : « n’aie pas peur, car je suis avec toi… » Isaïe 41, 10
Et l’invitation au paralytique : « lève-toi et marche ! » Luc 5, 22-25

Après la Messe et le repas pique-nique, nous avons continué notre réflexion en carrefours, à partir de la conférence de Mgr Carvallo et l »la journée s’est terminée par une table ronde à laquelle participait Sœur Marguerite Coly, des filles de la Résurrection.

Cette table ronde a permis de répondre aux questions proposées par les carrefours. Elles revenaient en majorité sur les questions soulevées par Mgr Carvallo : discernement des vocations, obéissance et liberté, la mission, les périphéries comme lieu de renouvellement de la vie consacrée, etc…

En conclusion, Mgr Carvallo nous laissait 3 paroles : pour la route et le retour vers nos lieux de mission :

  • Courage
  • Mettre la main à la pâte
  • Aller, se mettre en marche (cf Ste Thérèse)

Merci aux organisateurs de cette journée, à la communauté St Joseph qui nous a si fraternellement accueillis et à nos évêques qui ont le souci de nous encourager dans nos missions respectives.

Marguerite Portal