Menu
En ce moment
rcf

Carême 2018 : La sobriété, nouveau nom du jeûne ?
Programmation spéciale sur RCF

RCF a choisi cette année le mot « sobriété » comme fil rouge pour vivre le carême. La sobriété pourrait être le nouveau nom du jeûne, l’un des 3 piliers du carême avec la prière et l’aumône. Si l’insistance est souvent portée sur le jeûne alimentaire, il faut sans doute l’entendre dans un sens plus large et le penser comme une recherche de sobriété dans tous les domaines de la vie.
Vivre la sobriété résonne comme une invitation à une triple conversion : consommation, relation aux autres et au Tout Autre et partage.

Consommation

Cette invitation à la sobriété est un beau défi dans une société qui pousse plutôt à la consommation et au « remplissage », mais qui prend aussi de plus en plus conscience des
limites et de la nocivité de nos modes de vie pour la planète et de l’hypothèque qu’elle fait peser sur le futur.

Intériorité

Vivre la sobriété, c’est faire l’expérience d’une dépossession, c’est se rendre plus disponible, plus ouvert à autre chose, notamment à la relation avec les autres et avec Dieu, à l’intériorité.

Partage

Le choix de la sobriété nous rappelle que la satiété de notre époque ne concerne pas tout le monde, loin de là. Ce choix conduit de manière naturelle au partage.

« La sobriété, qui est vécue avec liberté et de manière consciente, est libératrice. Ce n’est pas moins de vie, ce n’est pas une basse intensité de vie mais tout le contraire. Le bonheur requiert de savoir limiter certains besoins qui nous abrutissent, en nous rendant ainsi disponibles aux multiples possibilités qu’offre la vie.» Pape François, Laudato Si n°223

Découvrir le programme de RCF pour le Carême