Menu
En ce moment
MgrJacolin

Il est là…

L’été est le temps de l’évasion et des rencontres, du ressourcement humain et spirituel. Mais aujourd’hui, nous avons repris la vie habituelle, avec ses soucis et ses joies, en famille, dans le travail…

Seulement, pris par les activités et les soucis de tous les jours, on risque de ne pas faire attention au Seigneur qui est là, à notre porte : « Voici que je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui… »

Jésus marche avec nous et il nous parle tous les jours. A travers la Bible, c’est sa parole vivante, sa parole pour nous aujourd’hui, qui touche notre cœur. Il est vital de lire la Parole de Dieu comme la parole de Celui qui est notre ami et qui nous confie les secrets de son Père. Il est vital de garder et méditer au plus profond de notre cœur la Parole que le Seigneur y a semé, afin qu’elle puisse grandir et produire tout son fruit dans notre vie, à l’exemple de Marie qui « retenait tous ces évènements et les méditait dans son cœur ».

Combien il est précieux aussi de se retrouver à quelques uns pour prier et écouter cette Parole de Dieu. Tous ces petits groupes qui se réunissent chaque semaine ou chaque mois, chez les uns et chez les autres, représentent une grande force, non seulement pour ceux qui s’y retrouvent, mais aussi pour toute l’Église et pour sa mission d’évangéliser. Peu importe que nous soyons nombreux ou très peu. Rappelons-nous la parole de Jésus : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux. »

Mais là où Jésus nous attend surtout, c’est le dimanche, quand il invite tous ses amis à se rassembler pour se nourrir de sa Parole et de son Corps et à s’unir à lui dans son sacrifice d’action de grâce : « Par Lui, avec Lui et en Lui, à Toi Dieu le Père tout-puissant, dans l’unité du Saint-Esprit… » Peut-être ne nous sentons-nous pas toujours bien accueillis dans les paroisses, mais Jésus, lui, nous y invite chaleureusement. Comme à ses disciple lors de son dernier repas avec eux, il nous dit : « J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâques avec vous ! »

Oui, Jésus est là avec nous, au cœur de nos vies. A nous de nous rendre attentifs à sa présence, dans la prière et l’écoute de sa Parole, dans la messe et toutes les célébrations. Chaque fois que nous l’accueillons ainsi, il nous donne largement : c’est tout bénéfice pour nous !

Mais il est encore une autre façon pour Jésus de venir à notre rencontre. Et là, c’est lui qui se fait mendiant. Il vient à nous à travers le pauvre, le miséreux, le méprisé, celui dont personne ne veut : ce peut être un étranger ou bien quelqu’un avec qui on vit tous les jours.

On pourrait faire les plus belles prières, on pourrait savoir prêcher l’Évangile d’une façon sublime, on pourrait aller à la messe tous les jours, si cela n’amène pas à reconnaître le Christ dans le plus pauvre et à se mettre à son service « cela ne sert à rien ».

Chaque jour, Jésus me dit : aujourd’hui je suis venu vers toi : m’as-tu accueilli, m’as-tu nourri, m’as-tu habillé, m’as-tu soulagé, as-tu su me donner du temps et de l’attention ? Car « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ».

+ François JACOLIN
Évêque de Mende